#LeDéfiDeJanvier est bel et bien lancé

  • Publié le .
Information dentaire

Initialement prévu par Santé Publique France, le « Mois sans alcool », supprimé sous pression de l’Elysée et du lobby alcoolier a donc bien démarré le 1er janvier sous l’impulsion d’un collectif inter-associatif dont font partie notamment France Assos Santé, la Ligue contre le cancer et la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE).

Objectifs après des fêtes de fin d’année souvent arrosées : « faire une pause d’alcool pendant un mois pour donner du répit à son corps et à son porte-monnaie mais également faire le point sur la place qu’occupe l’alcool dans son quotidien ».

Il est possible de s’inscrire sur le site de l’opération https://dryjanuary.fr/relever-le-defi/ pour recevoir des conseils ou un soutien mais aussi, pour les professionnels de santé qui le souhaitent, de télécharger des affiches et des flyers à disposer dans la salle d’attente. La campagne fait aussi le buzz sur les réseaux sociaux avec le hastag #LeDéfiDeJanvier sur Twitter et le tag @fr_dry sur Facebook.

L’alcool est responsable de plus de 40 000 décès chaque année en France. Il engendre de nombreuses pathologies : arythmie cardiaque, AVC, hypertension, gastrites… et de multiples cancers (30 000 par an). Près de 70 % de l’ensemble de ces cancers oropharyngés (presque 7000 en 2015 en France) sont directement liés à l’alcool.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Alcool : un Français sur quatre boit trop !

La consommation quotidienne d’alcool concerne, selon les régions, 7,1 % à 12,6 % des adultes, sachant que la moyenne nationale est de...
Santé publique

Baisse du tabagisme mondial : une première !

Pour la première fois, le nombre d’êtres humains consommant du tabac diminue dans le monde, selon un rapport de l’OMS publié le 19 décembre....
Santé publique

Cancer du sein : l’intelligence artificielle imbattable

Une technique d’intelligence artificielle (IA) mise au point par Google Health à partir de 29 000 mammographies provenant de Grande-Bretagne et des États-Unis fait...
Santé publique

La DGCCRF tape dur sur les médecines douces

Hypnose, acupuncture, réflexologie, aromathérapie, auriculothérapie, naturopathie ou encore hydrothérapie du côlon… de plus en plus de Français se tournent vers...
Santé publique

Plus on fait du sport, plus le risque de cancer diminue

C’est ce que confirme, une nouvelle fois, une étude publiée le 26 décembre dans Journal of Clinical Oncology. La méta-analyse porte...
Santé publique

Un arrêt maladie sans voir le patient ? Possible, mais plus pour longtemps.

« Si vous êtes trop malade pour travailler, vous pouvez consulter un médecin en ligne (25 €, remboursable) pour éventuellement avoir un...