Les ados du monde entier ne bougent pas assez, les filles surtout

  • Publié le .
Information dentaire

Quatre adolescents sur cinq dans le monde sont trop sédentaires indique une vaste étude de l’OMS parue dans le « Lancet » le 21 novembre. Ils ne respectent pas, en tout cas, la recommandation actuelle, qui est de faire au moins une heure d’activité physique par jour.

La méta-analyse compile 298 enquêtes en milieu scolaire menées dans 146 pays en 2016, incluant 1,6 millions d’élèves âgés de 11 à 17 ans soit 81,3 % de la population mondiale d’adolescents de cet âge.

Un constat : les garçons bougent plus. La différence moyenne avec les filles est de 7 points. Ainsi, 84 % d’entre elles ne sont pas assez actives contre 77 % des garçons. Et si cette prévalence a baissé pour les garçons entre 2001 et 2016 (de 80 % à 77 %) elle est restée la même pour les filles sur la même période. Les différences de prévalence d’activité physique insuffisante entre garçons et filles sont particulièrement apparentes dans certains pays à revenu élevé, tels que Singapour, les États-Unis et l’Irlande montrant tous des différences supérieures à 13 points.

En cause : le temps passé devant des écrans
Les Philippines sont le pays où le manque d’activité chez les garçons est le plus élevée (92,8 %), tandis que la Corée du Sud affiche les taux les plus élevés pour les filles (97,2 %). Le Bangladesh est le pays où garçons et filles bougent le plus (respectivement 63,2 % et 69,2 % de taux d’inactivité).

En France ces taux d’activité physique insuffisante sont de 82,4 % pour les garçons et 92,8 % pour les filles.

Les auteurs relèvent que, si ces tendances se poursuivent, l’objectif de réduction de 15 % du manque d’activité physique – qui permettrait de parvenir à une prévalence mondiale de moins de 70 % d’ici à 2030 souhaitée par l’OMS – ne sera pas atteinte. « Il faut trouver plus de façons de répondre aux besoins et aux intérêts des filles afin de les inciter à commencer une activité physique et à poursuivre sur cette voie, à l’adolescence puis à l’âge adulte », insistent-ils.

Lors la présentation de l’étude à la presse, ils ont mis en cause principalement la « révolution électronique » et le temps passé devant des écrans…

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

International

Tourisme dentaire : la Hongrie et la Bulgarie, destinations privilégiées

En 2018, 32 454 assurés français ont dépensé près de 13,7 millions d’euros pour des soins dentaires à l’étranger (422 € en moyenne...
International Santé publique

Dans 30 ans, l’obésité pourrait entraîner un recul de l’espérance de vie de trois ans

Plus de la moitié de la population est aujourd’hui en surpoids dans 34 des 36 pays membres de l’Organisation de coopération...
International

Smile Direct Club : le business du sourire à distance

L’information peut paraître anodine. Mais la séance du 12 septembre dernier à Wall Street a été marquée par l’arrivée sur...
International

Thooth Fairy : « le dentiste de poche »

Une consultation dentaire à distance sur smartphone. C’est ce que propose une nouvelle application anglaise baptisée « Tooth Fairy ». Selon ses...
International

Belgique : les « lapins » coûtent 250 euros par semaine aux professionnels de santé

En Belgique, les lapins représentent une perte de temps et de revenus qui varie, selon les professions, entre 100 et...
International

Walmart inaugure son premier centre de santé dentaire

Comme nous vous l’annoncions (lire ici), le premier Walmart Health Center a bien été inauguré le 13 septembre, à Dallas,...