Les complémentaires santé financent 57 % du dispositif « 100 % santé » en dentaire

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°1 - 17 janvier 2024
Information dentaire

En 2022, les organismes complémentaires santé (mutuelles, prévoyances et assurances) ont versé 32,8 millards d’euros (Md€) de prestations, après 31,6 Md€ en 2021 soit une augmentation de 3,8 %, un rythme bien moins important qu’en 2021 (+ 11,6 %) année de reprise post-covid et de montée en charge du « 100 % Santé », selon un rapport de la Drees publié le 21 décembre.

S’agissant du « 100 % santé », les complémentaires ont financé 61 % de l’ensemble des dépenses : 42 % en audioprothèses, 71 % en optique et 57 % en dentaire. Ce dernier taux de prise en charge est resté quasi-stable par rapport à 2021 (+ 1 %) avec des évolutions très contrastées : + 2,5 % pour le panier RAC 0, + 10,3 % pour le panier à tarifs maîtrisés et – 3,5 % pour le panier à tarifs libres.

Les complémentaires santé financent 71 % du RAC 0, 44 % du panier « tarifs maîtrisé » et 47 % du panier « tarifs libres » soit au final 4 des 7 milliards globalement remboursés (57 %).

En regard des prestations, les cotisations, donc les recettes des complémentaires, ont progressé de 2,9 % avec 40,5 milliards d’euros collectés. Une fois déduits les 19 % de frais de gestion (les organismes reversent 81 % des cotisations), les 397 complémentaires santé existantes (272 mutuelles, 100 entreprises d’assurance et 25 institutions de prévoyance) ont dégagé des résultats nets s’élevant en moyenne à 3,5 % de leurs cotisations en 2022, après 3,0 % en 2021.

Le résultat net des mutuelles a été légèrement positif (+ 0,4 %). « Il s’agit du résultat net le moins élevé pour cette catégorie d’organismes depuis 2011 » indique la Drees.

À l’inverse, les institutions de prévoyance ont dégagé un résultat net de 2 % contre 0,5 % en 2021.

Les entreprises d’assurance sont les organismes qui dégagent le plus d’excédents (4,1 % du total des cotisations collectées). Ces excédents s’expliquent surtout par leurs activités d’assurance autres que la santé, notamment les activités « Vie » (assurance vie, retraite et décès).

A retenir enfin, qu’en 2022, les vingt plus grands organismes ont concentré, à eux seuls, plus de la moitié du marché de la complémentaire santé en matière de cotisations collectées et les cent plus grands en détenaient 90 %.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Economie de la santé

Forte hausse des soins dentaires en panier libre

Les instituts de prévoyance (IP), l’une des trois familles des « complémentaires santé » avec les mutuelles et les sociétés d’assurance, représentées...
Economie de la santé

La réforme du 100 % santé a fait progresser le recours aux prothèses dentaires de 17 %

Entre 2019, date de son lancement, et 2021, le nombre de personnes ayant eu recours à une prothèse dentaire a...
Economie de la santé

Remboursements de soins dentaires : – 5,6 % en avril

Les remboursements des soins dentaires par l’assurance maladie diminuent une nouvelle fois : – 5,6 % en avril, selon ses données publiées le 28 mai....
Economie de la santé

Traiter les maladies parodontales permettrait d’économiser 807 millions d’euros chaque année

L’assurance maladie pourrait économiser chaque année 807 millions d’euros si les maladies parodontales des patients atteints de seulement trois pathologies...
Economie de la santé

Walmart ferme ses centres dentaires

Sale temps pour les centres de santé dentaires. Même le géant américain de la grande distribution Walmart a annoncé le...
Economie de la santé

ROSP + Forfait structure : 9 300 € par généraliste en 2023

En 2023, le montant moyen de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) est de 5 185 € par médecin...