Les dentistes belges souhaitent qu’on leur dédommage les lapins

  • Publié le .
Information dentaire

En Belgique, « si le phénomène reste minoritaire (moins d’1 patient sur 5), le nombre de « no-show » est toujours en augmentation », constate le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) le 28 avril après avoir mené une nouvelle enquête auprès de 453 professionnels libéraux (chirurgiens-dentistes, médecins, kinésithérapeutes, psychologues, etc.).

Ces lapins ont des conséquences en termes de charge de travail mais aussi sur les revenus. « Pour trois-quarts d’entre eux, le préjudice s’élève à environ 250 € par semaine, voire à 500 € pour 2 sur 10 », selon le SNI. Or, la plupart ne demandent pas de dédommagement estimant que c’est peine perdue car le patient ne paierait de toute façon pas ou que ce ne serait pas « commerçant » et qu’ils prendraient le risque de perdre des patients.

Pour résoudre le problème, les professionnels de santé interrogés sont près de 9 sur 10 (87 %) à demander aux autorités de légiférer en la matière pour introduire dans la loi un dédommagement si le patient n’a pas annulé son rendez-vous au moins 24 heures avant celui-ci. « Il pourrait s’agir d’un montant équivalent à une partie ou à la totalité des honoraires ou d’un montant forfaitaire, détaille le SNI. Cela permettrait ainsi à tous de s’appuyer sur une législation claire et univoque pour l’ensemble des professions médicales et paramédicales ».

En France, il est interdit de demander à un patient des honoraires pour un rendez-vous manqué. L’article L. 1111- 3-4 du Code de la santé publique (CSP) dispose que les professionnels de santé conventionnés « ne peuvent facturer que les frais correspondant à la prestation de soins assurée et ne peuvent exiger le paiement d’une prestation qui ne correspond pas directement à une prestation de soins ».

Un sondage Odoxa publié en 2019 montrait que 90 à 97 % des médecins étaient confrontés à ces rendez-vous fantômes, 1 Français sur 6 (15 %) et 1 jeune sur 3 (31 %) reconnaissant avoir déjà posé un lapin à son médecin. Non pas pour une raison « valable » (impondérable majeur de dernière minute), mais tout simplement parce qu’ils avaient « oublié » leur rendez-vous (48 %)…

 

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

International

L’intelligence artificielle fait mieux que les dentistes pour obtenir le droit d’exercer aux Etats-Unis et au Royaume-Uni

La dernière génération d’outil d’intelligence artificielle générative (GenAI), en l’occurrence ChatGPT-4.0 lancé en mars 2023, a obtenu de meilleurs résultats...
International

Belgique : la convention dentaire finalement adoptée

Les chirurgiens-dentistes du Plat Pays ont refusé le 11 mars dernier d’adhérer à la convention 2024-2025 fixant les taux de remboursement...
International

Sénégal : chasse aux faux dentistes

Après qu’un homme a été hospitalisé neuf jours à la suite de soins chez un faux dentiste, l’Ordre national des...
International

Journée mondiale de la santé bucco-dentaire du 20 mars : « Une bouche heureuse est… un corps heureux » 

Pour la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire du 20 mars prochain, la Fédération dentaire internationale (FDI) met en avant...
International

La Colombie taxe les aliments ultra-transformés, la FDI salue « une initiative historique »

« En novembre 2023, la Colombie a adopté une « loi sur la malbouffe », ce qui en fait l’un...
International

Aligneurs orthodontiques : la chute du roi américain des traitements à distance

Dans un communiqué du 12 décembre l’Association américaine des orthodontistes (AAO) se dit prête « à fournir assistance et conseils...