Les Français méconnaissent la dangerosité immédiate du tabac

  • Publié le .
Information dentaire

Si pour 9 Français sur 10 le tabac est un facteur de risque de maladies cardiovasculaires ou d’AVC seulement les deux tiers savent que le risque existe pour une consommation de moins de 10 cigarettes par jour et 1 personne sur 4 a conscience d’un risque augmenté de manière immédiate chez les fumeurs. Les personnes de moins de 65 ans et celles avec un niveau de diplôme élevé ont une meilleure connaissance du lien entre tabac et maladies cardiovasculaires et notamment des seuils de quantité et de durée pour être à risque.

Voici les principales conclusions d’une étude de Santé publique France réalisée en 2019 auprès de 5 074 personnes et publié dans le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH du 5 janvier). Même si ces résultats sont alarmants, il y a du mieux. En 2000, les Français n’étaient que 49,3 % a pensé que le tabac pouvait avoir une influence sur le développement des pathologies cardiaques…

« Si la population française semble aujourd’hui avoir un bon niveau de connaissance du lien entre tabagisme et maladies cardiovasculaires, il existe encore une marge de progression importante, soulignent les auteurs de l’étude. Les messages de lutte contre le tabac doivent continuer d’être martelés. L’effet précoce quelle que soit la quantité fumée doit être souligné, notamment chez les plus jeunes pour qui le tabac reste le principal facteur de risque de maladies cardiovasculaires ».

En France, plus de 250 000 hospitalisations et 17 000 décès par maladies cardiovasculaires seraient directement attribuables au tabagisme chaque année. Le risque d’AVC ischémique est multiplié par deux chez les fumeurs et le risque d’infarctus du myocarde par trois. En 2019, le quart de la population déclarait fumer quotidiennement.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Couvre-feu : « les soins se poursuivent après 18h » rappellent les Ordres des professions de santé

Dans un communiqué à destination de la presse grand public, les ordres des professions de santé dénoncent « les fausses informations...
Santé publique

Les bons scores du Nutri-Score

93 % des Français déclarent avoir vu ou entendu parler du Nutri-Score, contre 81% en mai 2019, indique une enquête...
Santé publique

#LeDéfiDeJanvier : zéro alcool pendant un mois, un premier défi pour 2021

Relever #LeDéfiDeJanvier c’est ne pas boire d’alcool à partir de votre heure de lever le 1er janvier jusqu’au 31 janvier...
Santé publique

Cancers oropharyngés : la vaccination contre le HPV est désormais prise en charge chez les jeunes garçons

La vaccination contre le HPV (papillomavirus) est désormais prise en charge à 65 % chez les garçons à partir de...
Santé publique

Combien d’années pouvez-vous espérer vivre en bonne santé à partir de 65 ans ?

Une femme de 65 ans peut espérer vivre 11,5 ans sans incapacité et 18,5 ans sans incapacité sévère ; un homme,...
Santé publique

Le sport c’est entre 2,5 et 5 heures par semaine pour les adultes, 1 heure par jour pour les enfants, selon l’OMS

« Il serait possible d’éviter jusqu’à 5 millions de décès par an si la population mondiale était plus active », assure l’OMS le...