Les Français ont confiance dans les médicaments, moins dans les laboratoires

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Après une baisse continue depuis 2015 (de 8 points entre 2015 et 2017), le niveau de confiance des Français dans les médicaments se stabilise, montre l’étude annuelle d’Ipsos auprès de 1 000 personnes publiée par le Leem (les entreprises du médicament) le 13 novembre. Ainsi, près de 8 Français sur 10, 77 % exactement, ont confiance dans les médicaments en général et d’autant plus dans les médicaments qu’ils prennent (83 %). La part des Français ayant « tout à fait confiance » dans les médicaments se renforce de 9 points par rapport à 2017 pour atteindre 15 %, et ce, quel que soit l’âge ou la profession. Dans le détail, les médicaments remboursés, les médicaments sur ordonnance et les médicaments de marque bénéficient toujours d’un niveau de confiance plus élevé (respectivement 84 %, 83 % et 79 %) que les médicaments non remboursés (66 %), les médicaments sans ordonnance (65 %) et même… les médicaments génériques (69 %).

La cote des vaccins remonte elle aussi. Après la baisse constatée en 2016 vis-à-vis des vaccins à 69 % de confiance, le niveau de confiance général progresse de nouveau cette année à 71 %, mais seuls 52 % des Français considèrent toujours que les vaccins présentent plus de bénéfices que de risques pour la santé…
Enfin, l’image de l’industrie pharmaceutique auprès du grand public reste peu enviable : si une petite majorité de Français (51 %) considère aujourd’hui que les entreprises du médicament sont crédibles, seuls 34 % pensent qu’elles sont éthiques et 16 % qu’elles sont transparentes.

Laisser un commentaire