Les troubles factices et la « sinistrose »

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Le diagnostic de troubles factices est rare, en comparaison avec d’autres troubles psychiques. Leur identification dépend en grande partie du recueil systématique d’informations pertinentes, comprenant une chronologie détaillée et un examen minutieux du dossier médical du patient.
La prise en charge de tels troubles nécessite dans l’idéal une approche pluridisciplinaire et une implication forte du médecin traitant. La tromperie étant un élément clé, constitutif des troubles factices, le diagnostic a d’importantes implications pour de jeunes enfants, en particulier quand ils sont identifiés chez leurs mères ou les personnes qui prennent soin d’eux.
La sinistrose, en pratique clinique, est considérée comme un trouble rare, alors que la simulation de symptômes, motivée par l’appât du gain, se trouve plus courante dans le cadre médico-légal. Des investigations psychométriques peuvent aider à repérer la simulation d’une maladie, pour cela elles doivent utiliser des tests de validité de symptômes qui s’appuient sur des sources de preuves convergentes, comprenant des entretiens d’évaluation détaillés, des notes médicales et des investigations non médicales pertinentes. Un enjeu principal, dans l’observation d’un comportement de recherche pathologique de soins, serait de savoir dans quelle mesure des symptômes rapportés par la personne relèvent de son propre choix ou d’un mécanisme psychopathologique dépassant le contrôle volontaire, voire des deux. Les compétences cliniques seules ne suffisent pas à détecter ou diagnostiquer la sinistrose. Les études médicales doivent apporter au praticien une structure, un cadre conceptuel, développemental et de prise en charge pour comprendre et s’occuper de patients dont les symptômes apparaissent comme étant simulés.
Les modèles fondés sur l’explicatif et les croyances, utilisés pour donner du sens à la fois aux patients et aux médecins, sont d’une importance fondamentale pour la compréhension des troubles factices et de la sinistrose.

Toute approche médicale doit tenir compte de ce que les Anglo-Saxons nomment avec précision « disease, illness, sickness et sick role ». Dans les troubles factices, cela demeure particulièrement vrai. En effet, « disease » suppose que la maladie soit objectivée, quantifiée, découverte et traitée ; « illness » nous dit ce que le patient vit, en tenant compte de ses symptômes, ses interprétations, ses émotions ; « sickness » signifie la socialisation de la maladie et « sick role » la validation du statut de malade avec ses droits et ses devoirs.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Étude transversale comparative des besoins orthodontiques socio-psychologiques et des habitudes orales dans le trouble du spectre autistique

Objectif : Les enfants et les adolescents atteints de trouble du spectre autistique (TSA) ne présentent pas des caractéristiques orales spécifiques....
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Association entre estime de soi et composante esthétique du sourire chez les adolescents

Contexte et Objectif : Durant l’adolescence, l’estime de soi revêt une importance capitale dans la construction du bien-être global et de...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Impact du traitement orthodontique sur la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des adolescents : une étude longitudinale

Contexte et Objectif : La période de l’adolescence est généralement tumultueuse ; plus spécifiquement, les malocclusions peuvent conduire à une faible estime...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Évaluation de l’état psycho-émotionnel des patients souffrant de troubles temporo-mandibulaires : une étude pilote

Objectif : L’objectif de cette étude pilote était de développer un questionnaire pour évaluer l’aspect psycho-émotionnel des patients souffrant de Dysfonctionnements...