Levothyrox nouvelle formule : pas d’effets indésirables graves

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire
Une étude de l’Agence du médicament (ANSM) fondée sur les données du Système National des Données de Santé (SNDS) et portant sur plus de deux millions de patients traités par Levothyrox « ne met pas en évidence d’augmentation de problèmes de santé graves en lien avec la prise du Levothyrox nouvelle formule », assure le ministère de la Santé le 21 décembre.
Si les résultats montrent « une augmentation notable » des recours aux médecins de ville ou aux endocrinologues parmi les personnes ayant utilisé le Levothyrox nouvelle formule en 2017 (+ 2 %, soit 360 000 consultations) pour un ajustement des traitements au regard des symptômes, ils ne montrent pas d’augmentation de problèmes de santé graves (décès, hospitalisation, arrêt de travail d’au moins 7 jours) en lien avec la prise de la nouvelle formule. De nombreux patients ont délaissé le Levothyrox pour d’autres spécialités à base de levothyroxine.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...
Santé publique

Cancer du sein : dépistage en baisse

« Les dernières données montrent un taux de participation au programme national du dépistage du cancer du sein qui reste faible...
Santé publique

L’EFP cible la « gen Z »

La « Journée européenne de la santé gingivale », organisée le 12 mai dernier par la Fédération européenne de parodontologie (EFP), a particulièrement ciblé la...
Santé publique

Éduquer à la prévention en santé

Dans un rapport publié fin mars, l’Académie nationale de médecine, face « aux valeurs médiocres de certains indicateurs comme l’espérance de...
Santé publique

Alcool, cigarette électronique, cannabis : les ados en danger selon l’OMS/Europe

L’alcool est la substance psychoactive la plus couramment consommée par les adolescents (10-20 ans), tandis que les cigarettes électroniques sont...