Meron Plus QM

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Voco

Meron Plus QM est la dernière déclinaison du ciment de scellement au verre ionomère modifié par adjonction de résine (CVIMAR) proposé par la société Voco. Pour mémoire, Voco développe des concepts de scellement au verre ionomère modifié depuis plus de quinze ans : la gamme Meron a ainsi évolué, au gré des apports de la recherche fondamentale, d’un produit poudre-liquide à un mélange pâte-pâte en passant par un système de capsules à vibrer (toujours commercialisé), pour aboutir aujourd’hui à une présentation en seringues automix (Quick Mix). Cette présentation confère au produit un véritable plus en termes d’ergonomie et de praticité, comparée aux capsules avec lesquelles il n’est pas toujours possible d’optimiser la quantité de produit nécessaire. Quoi que l’on en dise par ailleurs, concernant l’aspect développement durable, on préfère gérer des embouts plutôt que des capsules !
Meron Plus QM présente les propriétés habituelles des CVIMAR : adhésivité par liaisons faibles sur la plupart des supports sans nécessiter de préparation spécifique de ces derniers, diffusion d’ions fluor en continu dans le joint de ciment, résistance mécanique au cisaillement accrue liée à la charge et, bien entendu, prise auto-polymérisable pouvant être accélérée par photopolymérisation (dual).

Ce ciment peut donc être employé pour des assemblages de pièces prothétiques en matériaux divers (métalliques, céramiques, etc.) sur toutes les surfaces dentaires, quel que soit le matériau de restauration coronaire. D’après le fabricant, l’adhérence renforcée de Meron Plus QM permettrait des scellements pérennes même sur des moignons de morphologie défavorable (sous-entendu faiblement rétentifs), et ce, sans qu’il soit nécessaire de préparer ni l’intrados des pièces (pas de silane) ni le support (pas de primer, pas de conditionneur). La pérennité des assemblages serait garantie par la solubilité la plus faible des CVIMAR présents sur le marché. Nos évaluateurs, très aguerris en termes d’utilisation au quotidien des CVIMAR, ont apprécié l’avantage d’un produit en seringues, facile à doser, permettant un gain de temps indéniable. Très intéressant également, un temps de gélification suffisamment long pour permettre un retrait des excès sans effort, d’autant qu’il est toujours possible d’insoler par un « flash » de lampe à photopolymériser, ce qui permet encore de gagner du temps.

Il n’est nul besoin actuellement de démontrer les bonnes propriétés des CVIMAR sur le plan des scellements prothétiques ; d’après Voco, il semble que l’utilisation de Meron Plus QM autorise d’étendre le champ des indications aux pièces faiblement rétentives. Il nous reste donc à surveiller dans le temps nos assemblages pour en valider l’usage ; pour notre part, nous avons estimé qu’une préparation mécanique par sablage n’était pas complètement absurde…

Quoi qu’il en soit, la présentation d’un CVIMAR en seringues Quick Mix est un véritable atout qui mérite à lui seul de l’intégrer dans nos solutions thérapeutiques !

Laisser un commentaire