Mise en garde contre le mésusage du protoxyde d’azote

  • Publié le .
Information dentaire

Le ministère de la Santé alerte sur le mésusage du protoxyde d’azote. « On observe depuis quelques mois des consommations répétées, voire quotidiennes, au long cours et en grande quantité », alarme-t-il le 19 novembre. Ainsi, depuis janvier 2019, 25 signalements d’effets sanitaires sévères ont ainsi été notifiés dont 10 graves avec des séquelles pour certains cas, 8 provenant de la région Hauts-de-France.

Gaz à usage médical, le protoxyde d’azote (le « proto ») est aussi un gaz de pressurisation pour les aérosols alimentaires, donc en vente libre pour cet usage et à prix modique.

Contenu notamment dans les cartouches des siphons à chantilly, les utilisateurs, souvent très jeunes, vident la cartouche dans un ballon avant d’inhaler le gaz, cherchant un effet euphorisant, hallucinogène et une déformation de la voix.

Or, l’inhalation expose à des risques immédiats (asphyxie par manque d’oxygène, perte de connaissance, brûlure par le froid du gaz expulsé de la cartouche, désorientation, vertiges) et des risques en cas d’utilisation régulière (atteinte de la moelle épinière, carence en vitamine B12, anémie, troubles psychiques).

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Utilisation indue du marquage CE 0197

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte la profession de l’utilisation indue de marquage CE 0197 sur des...
Santé publique

Fourmies cherche des praticiens

La ville de Fourmies, dans le Nord, vient de budgéter 156 040 € en conseil municipal pour recruter des libéraux de santé, médecins et chirurgiens-dentistes notamment, sur la période...
Santé publique

Trois brossages quotidiens protègent encore mieux des risques cardiovasculaires

Un brossage des dents au moins trois fois par jour est associé à une réduction de 10 % du risque de fibrillation auriculaire...
Santé publique

Relèverez-vous #LeDéfiDeJanvier ?

Le « Mois sans alcool » aura bien lieu au mois de janvier. Il ne sera pas organisé par Santé Publique France comme...
Santé publique

1000 € par an : restes à charges invisibles

« Le montant réel des restes à charge en santé reste sous-évalué », s’alarme France Asso Santé dans un communiqué du 25...
Santé publique

Violences conjugales : les annonces du Grenelle, l’appel de la HAS

Ce matin (25 novembre), après deux mois et demi de concertation le Premier Ministre, Edouard Philippe, a présenté à l’occasion...