Nouvelle alerte sur la consommation de protoxyde d’azote

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°5 - 1 février 2023
Information dentaire

Chez une personne qui présente de façon inexpliquée des signes d’alerte neurologiques, cardiovasculaires ou des manifestations psychiatriques, pensez à l’inhalation de protoxydes d’azote », alerte l’Agence du médicament (ANSM) dans le document qu’elle met à disposition des professionnels de santé sur son site internet le 22 janvier. Objectif : les aider à identifier les symptômes évocateurs d’une intoxication et recourir à une prise en charge adéquate.

L’usage de protoxyde d’azote (sous forme de cartouches ou de bonbonnes destinées à un usage culinaire) est en forte augmentation, en particulier chez les jeunes adultes (moyenne d’âge 22 ans). Le nombre de cas graves déclarés aux centres d’addictovigilance a été multiplié par 3 entre 2020 (82 cas) et 2021 (265 cas), près de la moitié des signalements mentionnent une consommation quotidienne (contre 34 % en 2020), et malgré l’interdiction de vente aux mineurs depuis juin 2021, la proportion de mineurs parmi les cas rapportés reste importante : 11,2 % dans les centres d’addictovigilance et 16,6 % dans les centres antipoison.

La consommation de protoxyde d’azote, recherché essentiellement pour ses effets, euphorisants et désinhibiteurs, peut avoir des conséquences néfastes rapides (asphyxie par manque d’oxygène, perte de connaissance, brûlure par le froid du gaz expulsé de la cartouche, désorientation, vertiges ou encore risque de chute) ou à plus long terme sur le système nerveux central si les consommations sont répétées à intervalles rapprochés (troubles du rythme cardiaque, troubles psychiques et atteintes neuro­logiques).

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Article réservé à nos abonnés Risques sanitaires des JO 2024 vus par l’infectiologue : tout est prévu, sauf l’imprévisible ?

L’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) du 26 juillet au 8 septembre 2024 en France, premiers jeux de l’ère post-Covid, provoquera...
Santé publique

Bonne tenue globale de la vaccination en 2023

L’adhésion et le recours à la vaccination sont en hausse en France, constate Santé publique France (SPF) à l’occasion de...
Santé publique

Journée mondiale sans tabac : « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac »

« Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac », sera le thème de la « Journée mondiale sans tabac » du 31...
Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...
Santé publique

Cancer du sein : dépistage en baisse

« Les dernières données montrent un taux de participation au programme national du dépistage du cancer du sein qui reste faible...