OptiBond Universal

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Kerr

OptiBond Universal est un adhésif monocomposant de dernière génération de type SAM1. Il est présenté comme une solution tout terrain pour coller sur tous les types de supports. Grâce à ses propriétés de mouillabilité particulières conférées par un agent hautement hydrophile, associé à un système intégré de mordançage à pH faible, il permet l’obtention de valeurs d’adhésion élevées en toutes circonstances, que ce soit sur l’émail ou la dentine, et ce, quelle que soit la technique de mordançage associée. Le produit se décline bien entendu en flacon, mais nous avons souhaité soumettre au test une version unidose, manière de vérifier si ce contenant, jugé comme plus ergonomique, est compatible avec nos protocoles habituels.

La capsule unidose se présente comme une dosette en plastique pouvant être posée sur un plan de travail. L’ouverture s’opère par un bouchon sécable, ce qui oblige à utiliser tout le produit dans la séance. La quantité de produit a été estimée comme suffisante pour réaliser au moins deux collages sur surfaces étendues (collages d’assemblage), ou bien quatre cavités d’obturation en méthode directe de taille moyenne. Le prélèvement peut être réalisé au moyen d’un brush tip ou d’un pinceau ; il convient d’être délicat, car le support n’est pas très stable sur le plan de travail (il vaut mieux le faire tenir par l’assistante). Le produit est étonnamment fluide, et l’on est très vite séduit par sa capacité à mouiller les surfaces et s’étaler en couche fine ; cela change de certains adhésifs (même des monocomposants) qui créent des films épais sur les surfaces. Il dégage en revanche une puissante odeur désagréable qui remplit rapidement la salle de soins (mais ça ne dure pas).

Nous avons testé l’adhésif dans toutes les procédures d’assemblage utilisées au fauteuil : composites antérieurs par stratification, restaurations directes avec ancrage fibré, assemblage de pièces usinées, etc., et dans le cadre de plusieurs techniques de préparation : sans mordançage préalable, après sablage des surfaces, mordançage partiel ou total, etc. À chaque fois, nous avons pu apprécier la facilité d’emploi du produit et le sentiment de sécurité qu’il procure en termes de qualité d’adhésion (critère subjectif certes, mais si important dès lors qu’on ne peut juger sur la durée lors d’un test).
 
Le fabricant annonce notamment une pénétration dans les tubuli dentinaires sur une profondeur supérieure à celle de tous ses équivalents concurrents, assurant un scellement de ces mêmes tubuli avec une étanchéité inégalée. Cela est particulièrement intéressant pour le collage sur dent pulpée, puisque cela autorise une diminution des sensibilités dentinaires au niveau des surfaces préparées. Nous avons pu le vérifier d’ailleurs cliniquement après application du produit sur une surface de dentine exposée et test thermique (absence de réaction du sujet après soufflage d’air/eau sur la surface sans anesthésie préalable).
 
Reste le problème posé par la déclinaison unidose : même si l’on retient l’intérêt sur le plan ergonomique, ce type de contenant est néfaste sur le plan écologique, et demande une réflexion sur le plan du coût de mise en œuvre. Un système unidose résout avant tout la problématique posée par la dégradation du solvant dans le temps au sein d’un flacon : dans le cas présent, c’est bien la fraction éthanol acétone qui permet d’obtenir cette mouillabilité qui fait l’essentiel de la valeur ajoutée du produit. De fait, l’inconvénient au plan écologique peut se trouver compensé par une organisation différente des séquences de soins en privilégiant la réalisation d’actes de collage multiples. Dès lors, un adhésif en présentation unidose s’inscrit mieux dans une tendance actuelle des séquences de travail (séances longues, travail par quadrant).

Toutefois, OptiBond Universal constitue véritablement un must en matière d’adhésif, et tient le haut du pavé. Bien entendu, il est impossible de vérifier cliniquement les valeurs d’adhésion mentionnées par le fabricant sur sa fiche technique : nous jugeons la qualité de nos assemblages à l’aune de leur durée de vie et à la manière dont ils vieillissent en bouche ! Cependant, nos évaluateurs ont été unanimement séduits par la simplicité du protocole (une application, pas de préparation chimique ou physique du support nécessaire dans la plupart des cas), l’aspect du film de surface (pas de couche épaisse), tout cela améliorant significativement le confort et la qualité de travail.

F. C.

Laisser un commentaire