Orthodontie linguale

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°5 - 15 décembre 2016 (page 11-12)
Information dentaire

Point de vue de Pierre Canal


Pierre Canal

Vous sortez en novembre prochain avec Laurent Delsol et Dirk Wichmann, un ouvrage intitulé « Orthodontie Linguale », pouvez-vous nous le présenter ?
Ce livre a pour but de montrer, de démontrer qu’une thérapeutique linguale totalement individualisée, surtout si elle est optimisée, permet de traiter tous les patients quelle que soit la complexité de leurs problèmes. Cette thérapeutique linguale sur mesure se caractérise par la précision du mouvement dentaire provoqué et sa fiabilité, ce qui fait qu’à l’heure actuelle elle est sans doute plus « efficace » que les techniques vestibulaires.
Avec environ 300 pages et 54 cas cliniques, cet ouvrage envisage tous les cas de figure rencontrés en pratique (traitement des dysmorphies sagittales, verticales, transversales… agénésies des incisives latérales, orthodontie pré-prothétique etc). Il montre aussi que ces thérapeutiques peuvent être aussi bien utilisées chez le jeune adolescent, à partir de 12 ans, que chez l’adulte confirmé (après
50 ans).

C’est votre 3e ouvrage. Qu’a-t-il de différent des deux précédents ?
Les trois ouvrages que j’ai codirigés correspondent à une évolution de l’orthodontie actuelle : l’essor de l’orthodontie de l’adulte, l’importance accrue de traitements orthodontico-chirurgicaux, l’avènement de l’orthodontie linguale.
Ce dernier livre est pour moi le plus important et sans doute le plus réussi. C’est un livre, qui à ma connaissance, n’existait pas. Le sujet est brûlant d’actualité car l’orthodontie linguale est l’avenir de l’orthodontie. Je pense que dans 10 ans on traitera davantage de patients en thérapeutique linguale qu’en orthodontie vestibulaire.
Il comporte beaucoup plus de cas cliniques que les précédents avec une grande qualité de l’iconographie. Ce livre bénéficie de l’apport essentiel de Dirk Wiechmann, l’homme qui a le plus innové en orthodontie ces dernières années, et de son incomparable rigueur, sa pédagogie et sa qualité clinique.

À qui s’adresse cet ouvrage ?
Cet ouvrage s’adresse donc à tous les acteurs de la vie professionnelle odontologique. Les orthodontistes y trouveront des moyens d’améliorer l’efficacité de leurs traitements quotidiens y compris pour la prise en charge des adolescents. Les étudiants internes en orthodontie y trouveront un livre de référence, que je leur conseille de consulter tout au long de leur internat afin de mieux traiter les patients et de pousser leurs enseignants, parfois réticents, à intégrer l’orthodontie linguale dans le milieu hospitalier. Les enseignants y trouveront une justification pour intégrer ces thérapeutiques à la faculté et puiseront une documentation forte et convaincante pour illustrer leurs enseignements.
Enfin les dentistes omnipraticiens y apprendront les possibilités actuelles des traitements d’orthodontie, souvent méconnues ; ce qui devrait contribuer à optimiser la relation omnipraticien/spécialiste.

Dans la préface, Julien Philippe écrit : cet ouvrage fera date dans l’histoire de l’orthodontie car il présente la naissance d’un nouveau monde orthodontique. Pierre Canal, vous avez bouleversé votre exercice il y a 12 ans en redécouvrant l’orthodontie linguale. C’était une renaissance pour vous ?
Le professeur Julien Philippe a marqué l’orthodontie moderne et je suis touché par ce compliment. Mais il est vrai que nous sommes à l’aube d’une ère nouvelle. Il y a douze ans, après trente ans d’une pratique consacrée à l’orthodontie vestibulaire et à « un peu » d’orthodontie linguale, j’ai décidé de ne traiter mes patients qu’en thérapeutique linguale. J’ai sélectionné celle qui me convenait le mieux avec une technique fiable et rigoureuse, à savoir une thérapeutique linguale totalement individualisée et maintenant optimisée. Cela a été effectivement pour moi une véritable renaissance, j’ai retrouvé une motivation très forte qui s’était un peu émoussée avec le temps. C’est ce que je souhaite aux lecteurs de cet ouvrage !

Présentez-nous les 17 auteurs
Je ne détaillerai pas le cursus des 17 auteurs mais qu’ils soient enseignants, praticiens libéraux ou attachés, ils ont tous en commun une exceptionnelle qualité clinique et une même passion pour l’orthodontie. La plupart font partie de l’équipe que Dirk Wiechmann a constituée depuis plus de 10 ans. Ils sont tous devenus des conférenciers reconnus au niveau national et international. Ils ont donné sans réserve l’essentiel de leur savoir. Enfin ces auteurs regroupent des spécialistes de tous âges, ce qui montre que notre propos est suffisamment puissant et incontournable pour prendre la forme d’une œuvre transgénérationnelle.

Justement vous avez réussi la prouesse de rassembler autour de vous cette équipe transgénérationnelle et d’horizons différents, quel est votre secret ?
J’ai travaillé dans le milieu professionnel de l’orthodontie pendant plus 40 ans. Les confrères me connaissent. Ils savent notamment à quel point je suis respectueux du travail. Au fil du temps une amitié nous a tous liés. Respect et amitié, c’est probablement ce qui ont permis de rassembler toutes ces personnes si compétentes. Je peux vous dire que d’avoir surmonté ensemble toutes les difficultés liées à la réalisation d’un tel ouvrage n’a fait que renforcer nos relations.

Quels conseils donneriez-vous à un confrère qui démarre sa vie professionnelle pour débuter la pratique de l’orthodontie linguale ?
Je crois qu’en 2016, tous les confrères qui débutent sont persuadés de l’importance de l’orthodontie linguale qui commence à être enseignée dans les facultés.
Aux confrères qui démarrent leur activité, je dirais :
• Ne cédez pas aux sirènes de techniques dites « faciles » qui ne permettent pas d’atteindre les objectifs rigoureux que nous nous sommes fixés dans cet ouvrage.
• Visez la qualité, uniquement la qualité quel que soit le contexte économique et sociétal. Parlez à vos patients d’objectifs de traitement avant de leur parler de coût financier. Le coût de l’orthodontie linguale n’est pas si souvent que ça un obstacle d’autant qu’on peut penser qu’il diminuera encore avec la démocratisation de la technique.
• N’essayez pas d’improviser, suivez des formations, puis encore des formations.
• Commencez par des cas relativement simples puis de difficulté croissante et surtout n’ayez pas peur, vous avez entre les mains des outils fantastiques. Constituez des study groups entre confrères, présentez vos cas, osez présenter vos échecs, posez-vous les bonnes questions, échangez, vous progresserez très rapidement. Vous finirez par être habité par notre passion, et votre vie professionnelle passera… trop vite !

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Rencontre avec

Article réservé à nos abonnés Interview de Domingo Martin

Moins de traitement, plus de diagnostic Dr Martin, Vous avez eu une carrière mondiale. Quelles personnalités vous ont le plus...
Rencontre avec

Le Chirurgien-Dentiste Connecté et l’Intelligence Artificielle

D’où vient votre intérêt pour l’intelligence artificielle ? Je fais partie de la dernière génération née avant Internet. J’ai découvert les...
Rencontre avec

Formation initiale et continue : comment la pandémie fait-elle évoluer la pédagogie ?

Le Dr Pascal De March, chirurgien-dentiste, est Maître de Conférences des Universités Praticien Hospitalier à la Faculté d’Odontologie de Lorraine et...
Rencontre avec

Article réservé à nos abonnés Duo de cœur et de métier

À l’inverse de nombreux couples, Séverine et David ont toujours souhaité tra- vailler ensemble. Une évidence donc, qu’ils concrétisent il...