Papillomavirus : la vaccination étendue à tous les garçons

  • Publié le .
Information dentaire

« Après avoir consulté les professionnels et associations concernés » tout au long du mois de novembre, « recueilli et étudié » 120 contributions, la Haute autorité de santé (HAS) confirme, dans un communiqué du 16 décembre, sa recommandation d’élargissement de la vaccination contre les papillomavirus humains à tous les garçons de 11 à 14 ans révolus.

« La vaccination est le meilleur moyen de lutter contre ces virus, à l’origine de plus de 6 000 nouveaux cas de cancers par an », souligne-t-elle. Parmi eux, les cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin chez les femmes, mais également des cancers oropharyngés et anaux, qui touchent aussi les hommes. « Près de 25 % des cancers provoqués par les HPV surviennent chez les hommes », selon le communiqué.

La HAS estime « que l’élargissement de la vaccination anti-HPV aux garçons permettrait, sous réserve d’une couverture vaccinale suffisante, de freiner la transmission au sein de la population générale, et ainsi de mieux protéger les garçons et les hommes quelle que soit leur orientation sexuelle, mais aussi de mieux protéger les filles et les femmes non vaccinées ».

Elle recommande donc une vaccination de toutes les filles et de tous les garçons de 11 à 14 ans révolus, avec un rattrapage possible de 15 à 19 ans révolus. La vaccination reste recommandée jusqu’à 26 ans pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes.

Dans un communiqué du même jour, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn « se félicite » de cette recommandation et souhaite qu’elle soit « intégrée dans le calendrier des vaccinations 2020 pour une mise en œuvre d’ici l’été ».

La HAS en appelle « à une politique vaccinale plus engagée au niveau national et une proposition vaccinale plus systématique de la part des professionnels de santé », mais aussi « à la prise en intégrale du vaccin par l’assurance maladie ». Ce dont ne parle pas encore la ministre de la Santé…

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Bonne tenue globale de la vaccination en 2023

L’adhésion et le recours à la vaccination sont en hausse en France, constate Santé publique France (SPF) à l’occasion de...
Santé publique

Journée mondiale sans tabac : « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac »

« Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac », sera le thème de la « Journée mondiale sans tabac » du 31...
Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...
Santé publique

Cancer du sein : dépistage en baisse

« Les dernières données montrent un taux de participation au programme national du dépistage du cancer du sein qui reste faible...
Santé publique

L’EFP cible la « gen Z »

La « Journée européenne de la santé gingivale », organisée le 12 mai dernier par la Fédération européenne de parodontologie (EFP), a particulièrement ciblé la...