Pas de radios pour les assistantes

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire
Les assistants dentaires ne sont pas habilités à déclencher un appareil générant des rayonnements X », réaffirme l’Ordre des chirurgiens-dentistes sur son site internet. Une rumeur voulait que cette prérogative leur soit attribuée avec leur nouveau statut. « Le Code de santé publique (CSP) est très clair sur la question, assène l’institution.
L’emploi des rayonnements ionisants sur le corps humain est réservé aux médecins et chirurgiens-dentistes justifiant des compétences requises pour réaliser des actes utilisant des rayonnements ionisants et, dans les conditions définies à l’article L. 4351-1, aux manipulateurs d’électroradiologie médicale. »

Selon l’Ordre, un assistant dentaire qui réalise des clichés radio peut se voir poursuivi pour exercice illégal de la profession de chirurgien-dentiste et encourt jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie du cabinet

Un nouveau président pour l’UNPS

William Joubert a été élu à la tête de l’Union nationale des professionnels de santé (UNPS), le 11 septembre pour un mandat...
Vie du cabinet

Traitements et durées de conservation des données de santé : deux référentiels au Journal Officiel

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), publie au Journal Officiel du 28 juillet deux référentiels relatifs aux...
Vie du cabinet

Allégement de charges, prêt garanti, fonds de solidarité… les mesures fortes pour soutenir les professions libérales

« Atout essentiel pour la relance économique après la crise sanitaire et le confinement », l’Union nationale des professions libérales (UNAPL) invite, dans...
Vie du cabinet

Les assureurs proposent un dispositif couvrant les pandémies

La Fédération française de l’assurance (FFA) a dévoilé le 12 juin l’architecture de ce qui pourrait être un nouveau dispositif...