Presse odontologique internationale

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

MTA, BioAggregate et Biodentine : discolorations

Les ciments au silicate tricalcique ont été développés pour les obturation canalaires a retro. Ils trouvent aussi une application pour le coiffage pulpaire, la pulpotomie, le traitement des apex ouverts et des perforations latérales, l’endodontie régénératrice et l’obturation canalaire. Le plus connu de ces ciments est le Mineral Trioxide Aggregate (MTA) dont la première version, grise, pouvait provoquer des discolorations dentaires. Le White MTA (wMTA), contenant moins d’oxydes tels Al2O3, MgO et FeO, a été développé pour réduire cet inconvénient, sans l’éliminer.
Le BioAggregate est composé de silicates di- et tricalciques et de phosphate de calcium monobasique, de dioxyde silicone amorphe et de peroxyde de tantale. Par rapport au MTA, il ne contient pas d’aluminium ni d’oxyde de Bismuth.
Le ciment Biodentine contient un silicate tricalcique, du CaCO3, de l’oxyde de zirconium et un liquide aqueux contenant du chlorure de calcium comme accélérateur. Biodentine a été développé pour obtenir un temps de prise raccourci et une résistance mécanique améliorée rendue possible par l’addition d’un polymère hydrosoluble.
Il a été montré, mais encore mal compris, que le contact du sang avec le MTA augmentait les discolorations. Le présent travail a été mené pour comparer les effets de discoloration sur des dents bovines du MTA Angelus (MTA-A), du BioAggregate et du Biodentine. Trois groupes ont été formés avec chacun des trois matériaux additionnés de sang et un groupe avec du sang seulement. Les échantillons ont été observés jusqu’à un an.
Les résultats montrent que tous les matériaux ont provoqué une discoloration à un an. Le groupe sang uniquement provoquait la plus forte discoloration, suivi, dans l’ordre, par le BioAggregate, le MTA-A et le Biodentine. Une différence significative a été observée entre le Biodentine et le sang seul et le BioAggregate (p < 0,05).
Les auteurs en concluent que le Biodentine a montré le plus faible potentiel de discoloration parmi les ciments au silicate de calcium.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...