Prévention de la dénutrition : le rôle majeur des chirurgiens-dentistes

  • Publié le .
Information dentaire

« Pour prévenir la dénutrition liée à une dégradation de la santé orale, une prise en charge préventive de la santé bucco-dentaire doit être réalisée tout au long de la vie avec une visite de contrôle annuelle ou semestrielle (en cas de pathologies chroniques) chez son chirurgien-dentiste et une hygiène bucco-dentaire biquotidienne », rappelle l’UFSBD le 16 novembre au cœur de la première « semaine nationale de sensibilisation à la dénutrition » (👉 https://bit.ly/32Ra0Tv).

L’objectif de cette campagne organisée par le Collectif de lutte contre la dénutrition, soutenu par le ministère de la Santé, est de mieux faire connaître cette situation aux professionnels de santé, à ceux de l’accompagnement mais aussi au grand public. Pas moins de deux millions de personnes sont concernées en France dont 4 à 10 % des personnes âgées vivant à domicile, mais aussi 20 à 40 % des personnes hospitalisées.

« La conservation de 20 dents, au minimum, semble nécessaire au maintien d’une fonction masticatoire correcte et d’une bonne nutrition, indique l’Union. Le nombre moyen de dents perdues augmente avec l’âge et chez les personnes de plus de 65 ans, le nombre de dents restantes varie entre 12 et 17 selon les pays. Et seuls 10 % des personnes âgées de plus de 75 ans ont 21 dents naturelles ou plus, et la plupart des enquêtes montre une prévalence de l’édentement proche de 60 % chez les patients âgés en institution ».

Le vieillissement de la cavité buccale et les pathologies connexes, mobilité des dents, diminution du flux salivaire, port éventuel de prothèses plus ou moins fonctionnelles ou inflammation gingivale entrainent une diminution du potentiel masticatoire et donc des apports nutritionnels. « Il est nécessaire, dès lors qu’une altération du statut nutritionnel est suspectée, d’associer le chirurgien-dentiste traitant à la réalisation d’un bilan nutritionnel complet, souligne l’UFSBD. L’assainissement de la cavité buccale et la restauration de la fonction masticatoire participent à la prise en charge globale de la dénutrition. »

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Fluor, fluorure diamine d’argent et CVI, sont désormais inscrits sur la liste des médicaments essentiels de l’OMS

Depuis sa mise à jour le 30 septembre dernier, la liste des médicaments essentiels de l’OMS contient pour la première...
Santé publique

Coûteuse pollution atmosphérique

Les émissions de polluants atmosphériques et de gaz à effet de serre des grands sites industriels en Europe ont coûté...
Santé publique

Octobre rose : blouses solidaires

Tout au long du mois d’octobre, le site de vente en ligne de vêtements et accessoires Mankaia (blouses, calots, chaussures, montres,...
Santé publique

1 000 jours pour construire le capital dentaire

Le 22e colloque de Santé Publique de l’UFSBD se tiendra le 29 octobre 2021, sur le thème « 1 000 jours décisifs pour construire le...
Santé publique

Dépression : lancement du 31 14

Le 31 14, numéro unique et national promis est entré en fonctionnement le 1er octobre. Au bout du fil, des professionnels de...
Santé publique

L’OMS veut doubler les taxes sur l’alcool

« Doubler les accises actuelles sur l’alcool peut nous aider à éviter environ 6 % des nouveaux cas de cancer et des décès...