Prévention des érosions

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Les érosions dentaires sont définies comme des lésions non carieuses, sans participation bactérienne. L’étiologie est multifactorielle et peut être reliée à des acides exogènes (nourriture, médicaments) ou endogènes (boulimie, reflux) qui dissolvent la matière minérale. Les mesures préventives comprennent l’application locale de fluorures ou, plus récemment, de produits contenant du chlorure d’étain ou de cérium. Dans les cas sévères, et particulièrement lorsque la cause est mal connue ou ne peut pas être traitée, une intervention mécanique est nécessaire pour prévenir une perte supplémentaire de dentine. Les adhésifs auto-mordançants, de par leur plus faible acidité et les moindres sensibilités postopératoires, semblent plus indiqués que les adhésifs du système mordançage + rinçage. Les « sealant » tels que Seal & Protect ou le produit expérimental K-0184, qui interviennent directement sur les tissus sans préconditionnement, sont comparables aux adhésifs auto-mordançants.
 
Le but de cette étude était de tester la durabilité et l’effet anti-érosion d’un « sealant » expérimental et d’adhésifs auto-mordançants universels dans des conditions d’érosion + abrasion. Quatre-vingt-seize échantillons de dentine bovine ont été soumis à six cycles de cinq minutes de déminéralisation à l’acide chlorhydrique et rincés à l’eau. Un groupe témoin (groupe 1) n’a pas été traité. Les produits suivants ont été appliqués selon les instructions des divers fabricants : « Sealant » expérimental K-0184 (Dentsply) (groupe 2), Shield Force Plus (Tokuyama) (groupe 3), Xeno Select (Dentsply) (groupe 4), ScotchBond Universal (3M) (groupe 5), Adhese Universal (Ivoclar Vivadent) (groupe 6), OptiBond All-In-One (Kerr) (groupe 7), Clearfil SE Bond (Kuraray) (groupe 8). Les échantillons ont été soumis pendant douze jours à un traitement d’érosion + abrasion : acide chlorhydrique (pH = 3) puis brossage 5 minutes à 120 cycles par minute dans un dispositif automatique.
Le contenu du calcium libéré dans le bain acide a été mesuré, ainsi que l’épaisseur résiduelle du matériau.
La concentration relevée du calcium a toujours été plus élevée dans le groupe non traité que dans les autres. Le produit K-0184 présentait la plus faible quantité de calcium libéré, de façon significative avec les groupes 4, 6 et 7 (p < 0,05), et significativement la plus forte épaisseur résiduelle par rapport à tous les autres produits (p < 0,05).
Les auteurs concluent de leurs résultats que le produit expérimental K-0184 et les systèmes adhésifs Xeno Select, Adhese Universal et Clearfil SE Bond ont permis de prévenir l’érosion dentinaire dans les conditions d’érosion + abrasion de cette étude.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...