QuickSleeper 5

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Dental Hitec

L’anesthésie fait partie de ces prérequis indispensables à la réalisation d’une dentisterie de qualité… et d’une relation patient/praticien sereine et durable ! Et tandis que la ponctualité et l’empathie font (ou pas) partie de notre façon de fonctionner, les techniques anesthésiques peuvent s’apprendre, doivent être revues périodiquement et malgré tout laisser parfois le praticien désemparé en cas d’échec ! DHT milite depuis des années pour l’anesthésie intra-corticale, sous toutes ses formes et variantes… De nombreuses publications, réalisées pour beaucoup par les promoteurs du concept, ont recensé les avantages de cette technique en complément, voire à la place d’une anesthésie locale ou loco-régionale conventionnelle.

Pour nous faire notre propre idée, nous avons confié ce matériel à des praticiens déjà utilisateurs du QS 4, mais aussi à des praticiens inexpérimentés, dans ce domaine s’entend… L’avis est unanime : la technique est infaillible, notamment sur ces fameuses molaires mandibulaires en pulpite ! L’effet peut être fugace, mais néanmoins suffisant pour réaliser le geste libérateur dans un silence opératoire total. Le patient doit être prévenu des sensations qui l’attendent : de légères vibrations à la rotation de l’aiguille, bien moins marquées qu’avec la version précédente, et les petits bruits qui accompagnent, discrètement, les différentes phases de l’anesthésie.
Disons-le clairement, il faut prévoir une phase d’apprentissage pour mettre en œuvre sereinement l’appareil. Pour l’assistante en premier, qui devra acquérir le petit coup de main nécessaire au montage puis au démontage de l’aiguille et veiller au bon placement du matériel, pédale sans fil incluse. Et pour le praticien qui arrivera à contrôler l’enchaînement des étapes, trouvera ses points d’appui pour améliorer petit à petit le confort opératoire de la procédure.

Au prix d’un léger embonpoint qui pourra dérouter les plus petites mains, la dernière version du QuickSleeper présente une réelle amélioration en termes d’ergonomie et de confort opératoire pour une technique qui constitue, sinon une alternative, du moins un complément indispensable aux techniques conventionnelles.

F.B

Grâce à une équipe de 40 praticiens répartis dans toute la France, représentatifs de la diversité des pratiques cliniques, L’Information Dentaire teste plus de 50 produits par an en toute indépendance.
La Rédaction assurant l’interface avec les fournisseurs, les évaluateurs peuvent mener l’essai en toute autonomie et délivrer ainsi une évaluation libre de toute pression commerciale.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Industrie

Handicaps : Oral-B veut des cabinets dentaires « champions de l’accessibilité »

A l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l’accessibilité du 16 mai 2024, Oral B lance, à l’intention des...
Industrie

3M : la santé fait scission

La division santé de 3M, qui propose, entre autres, une gamme en dentaire et orthodontie, est devenue une société autonome baptisée...
Industrie Recherche

Biotech Dental : de l’IA dans le dentaire

La société provençale inaugure un « Institut d’intelligence artificielle dédié à la santé bucco-dentaire ». Baptisé IAI by BD (Institute for...
Industrie

Radii Expert – SDI

Hasard du calendrier, la rédaction de cette synthèse suit de peu la parution du Spécial Adhésion de L’Information Dentaire… numéro...
Industrie

S3 System – Sendoline

S’il y a bien un domaine bruissant d’innovations dans notre discipline, c’est l’endodontie ! Il n’y a qu’à voir les catalogues...
Industrie

Nichrominox : Galaxy et Endo Zippo

Points communs de ces deux dispositifs ? Le recours à l’acier inoxydable d’abord, qui bénéficie d’un traitement par électro-polissage destiné...