Recours record aux substituts nicotiniques en 2019 : les chirurgiens-dentistes n’y sont pas pour rien

  • Publié le .
Information dentaire

« Plus d’1 million d’assurés ont été remboursés pour des traitements nicotiniques de substitution (TNS) en 2019 : ce nombre a triplé en seulement 2 ans », indique l’Assurance maladie le 30 octobre alors que débute le « Mois sans Tabac » (👉 https://bit.ly/2HZatvz).

Plusieurs raisons expliquent cette forte hausse du recours aux TNS : le remboursement de ces traitements par l’Assurance maladie depuis 2018, sans seuil annuel de prise en charge et un nombre croissant de prescripteurs : en 2019 près de 100 000 professionnels de santé ont prescrit ces traitements, un nombre qui a augmenté de 60 % en 2 ans.

Le nombre des « nouveaux » prescripteurs depuis 2016 (infirmiers, kinés, chirurgiens-dentistes et sages-femmes) a quasiment doublé en 2019 (+ 5 000 environ, soit + 77 %). Ils représentent désormais 12 % de ces 100 000 prescripteurs. En 2019, 3 529 chirurgiens-dentistes ont prescrit des TNS contre 871 en 2017, et 2 095 en 2018. C’est mieux que les sages-femmes et les kinés. Cette même année, près de 5 300 patients ont profité d’une prescription d’un chirurgien-dentiste (soit 1,5 patient en moyenne par praticien).

En 2019, 1,05 millions d’assurés ont eu au moins un remboursement de TNS dans l’année (+ 52 % en un an) pour un coût de 55 millions d’euros. Comme les années précédentes, les 26-50 ans représentent la moitié des bénéficiaires, les 51-65 ans plus d’un tiers et les jeunes (15-25 ans) 6,5 %. Les hommes et les femmes sont bénéficiaires à parité (50,2 % et 49,8 %). En revanche, les femmes sont majoritaires chez les plus jeunes (58,5 % chez les 15-25 ans), et les hommes légèrement majoritaires parmi les plus âgés (52,7 % chez les plus de 65 ans).

« Le montant moyen des remboursements de TNS en 2019 est de 53 € par bénéficiaire. Il augmente avec l’âge, reflétant probablement une durée de traitement plus longue chez les seniors : de 27 € (montant moyen remboursé en 2019 parmi les 15-25 ans) à 69 € (chez les plus de 65 ans) », selon l’Assurance maladie.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Violences sexuelles et sexistes : premières mesures gouvernementales pour le secteur santé

Le ministère de la Santé a présenté le 31 mai « une première série de mesures concrètes » pour prévenir...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Risques sanitaires des JO 2024 vus par l’infectiologue : tout est prévu, sauf l’imprévisible ?

L’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) du 26 juillet au 8 septembre 2024 en France, premiers jeux de l’ère post-Covid, provoquera...
Santé publique

Bonne tenue globale de la vaccination en 2023

L’adhésion et le recours à la vaccination sont en hausse en France, constate Santé publique France (SPF) à l’occasion de...
Santé publique

Journée mondiale sans tabac : « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac »

« Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac », sera le thème de la « Journée mondiale sans tabac » du 31...
Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...