Redécouvrir Paris

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Du 7 septembre au 4 octobre, la mairie du 12e arrondissement de Paris présente une exposition sur les toiles parisiennes de l’artiste japonais, Masanari Shirayama.

Masanari Shirayama est né en 1916 à Tokyo dans une famille d’artistes. Son grand-père laqueur exposa à l’Exposition Universelle de Paris en 1900. Après une carrière de professeur de dessin et de peinture au Japon, Masanari réalise dans les années 1970 son rêve de jeunesse. Il vient à Paris et, sur les traces de son grand-père et de son professeur Koyama Shûji, travaille sur le motif les thèmes des artistes de l’École de Paris qu’il admire.
Attiré par Montmartre, il s’installe rue Tholozé puis rue du Chevalier de la Barre. Dans un premier temps, il pose son chevalet dans les pas d’Utrillo.

Quelques mois plus tard, il découvre le charme plus authentique de Belleville. C’est là qu’il peindra ses plus belles toiles. Elles conservent les traces d’un quartier dont le pittoresque a disparu au fil des ans. Grâce à Masanari, nous connaissons les habitués du Café de l’Artisan de la rue Vilin, le Café Rouge, petite épicerie buvette à l’angle des rues Bisson et de Pali-Kao, le passage Julien Lacroix et son escalier enserré entre deux rangées de maisonnettes et ses réverbères en forme de potence. Les plans des architectes hygiénistes des années 1980 ont effacé ces lieux romantiques et populaires. Heureusement, les toiles de Masanari Shirayama les ont immortalisés…

Salle des Fêtes, 130 avenue Daumesnil, 75012 Paris.
Vernissage le 7 septembre de 19h à 21h

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

À découvrir

Article réservé à nos abonnés Jean Hélion, l’abstrait dérouté par le déroulé de la vie

Droites lignes et retour de bâton Peut-on être un chantre majeur de l’abstraction dans les Années 30, proche de Mondrian, et revenir...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Ces liens que Lyon tisse au cœur du vivant

« Qu’un ami véritable est une douce chose »… La Fontaine a raison ; mais on dit aussi « qui aime bien...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Spécial Tendances – avril 2024

« On n’a pas deux fois l’occasion de faire une bonne première impression… » Si le professionnalisme de l’équipe dentaire contribue pour...
À découvrir

Le dentiste faisait le Guignol

Canut comme ses parents, puis marchand forain, Laurent Mourguet, né à Lyon le 3 mars 1769, devient, à 24 ans, arracheur de dents. Le...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Copies qu’on forme

Ados et robots : demain la veille Comment les questions sur la formation de l’identité de genre, au fil de l’apprentissage...
À découvrir

Article réservé à nos abonnés Antoine Le Roux de La Fondée, le dernier élève-associé de Pierre Fauchard

Depuis son arrivée à Paris, Pierre Fauchard (1679-1761) habitait l’hôtel de l’Alliance, au 14 de la rue des Fossés-Saint-Germain ;...