Remettre la gestion au cœur des cabinets et des laboratoires

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°4 - 15 septembre 2023 (page 6-10)
Information dentaire
Les dentistes et prothésistes dentaires s’épanouissent dans des techniques innovantes et s’affranchissent régulièrement des codes pour concevoir les prothèses dentaires de demain. Mais cette créativité s’étend rarement au domaine de la gestion. Pourtant, une gestion moins « conventionnelle » des cabinets et des laboratoires permettrait de surmonter les difficultés économiques, organisationnelles et réglementaires qui ne cessent d’affluer.

Évoluant depuis plus de quinze ans dans le domaine de la prothèse dentaire, je reste émerveillé par l’imagination technique sans limite des opérateurs. Alors qu’une simple obligation de moyens est exigée, la quasi-totalité des praticiens s’astreignent à une obligation de résultats avec l’aide de leurs alter ego prothésistes. La notion de travail en binôme prend toute son importance et la collaboration active fait passer au second plan les considérations économiques ou bassement matérielles. Malheureusement, cet enthousiasme pour le « travail bien fait » ne s’étend pas à tous les domaines de l’activité et s’étiole lorsque l’on parle de gestion ou d’organisation. Essayons de comprendre pourquoi et trouvons l’inspiration chez ceux qui osent mettre de l’imagination dans tous les domaines de l’activité prothétique.

Tout d’abord, et sans remonter aux prémices de la fabrication des prothèses dentaires, nous ne pouvons que constater que la recherche de nouvelles techniques et de nouvelles approches reste permanente dans l’univers prothétique. On aurait pu craindre que l’avènement du numérique et d’une forme d’uniformisation de la demande esthétique contribuent à un appauvrissement de l’émergence de techniques nouvelles. Force est de constater qu’il n’en est rien. Le prothésiste « métallurgiste » d’hier se mue progressivement en « geek » d’aujourd’hui sans rien perdre de son engouement. La technique change, mais l’esprit demeure…

Comptabilité versus gestion

Avant de jeter la pierre aux acteurs du dentaire pour leur manque d’intérêt pour la gestion, analysons le contexte général. Tout commence avec une des réformes du plan comptable au début des années 1980. Avant cette date, la tenue des comptabilités des entreprises n’était pas réellement normée et la présentation des comptes variait considérablement d’un expert-comptable à un autre. La réforme d’alors avait…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Vie de la profession

Création d’un double cursus « dentiste-ingénieur » à Saint-Etienne

L’École des Mines de Saint-Etienne proposera dès la rentrée 2024 une formation « dentiste-ingénieur », destinée aux étudiants en odontologie...
Vie de la profession

Activités et équipements des cabinets dentaires en 2023

En novembre et décembre 2023, l’UFSBD et le Comident, l’organisme qui rassemble les industriels du dentaire, ont lancé une enquête...
Vie de la profession

Remplacements partiels : précision de l’Ordre

À la suite de notre article concernant le souhait du Syndicat des femmes chirurgiens-dentistes (SFCD) de voir l’Ordre permettre la...
Vie de la profession

« Les praticiens engagent leur responsabilité en utilisant des dispositifs médicaux non conformes »

La sécurité et la qualité de soins étaient au cœur du débat clôturant l’assemblée générale du Comident le 30 mai...
Vie de la profession

Le SFCD plaide pour la possibilité d’organiser des « remplacements temporaires partiels »

Aujourd’hui, le remplacement du chirurgien-dentiste libéral, quelle que soit sa durée, doit correspondre à une interruption complète et effective de...
Vie de la profession

Commandez des blouses, soutenez l’AOI

Du 27 mai au 2 juin, l’entreprise Happyblouse, spécialisée dans la vente de tenue médicale, reverse 10 % du montant de chaque commande à l’AOI...