Renoncement aux soins : les délais d’attente en cause

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Contrairement à ce que l’on pense trop souvent, le coût des soins n’est pas la première cause de renoncement aux soins… Dans la dernière édition de l’Observatoire de l’accès aux soins Jalma/IFOP publiée le 2 février, 70 % des Français déclarent avoir déjà renoncé à des soins faute d’obtenir un rendez-vous chez un spécialiste dans un délai suffisamment rapide (ils étaient 58 % en 2011).
Le coût de la consultation n’est en cause que dans 46 % des réponses (30 % pour les généralistes).
Le délai moyen pour obtenir un rendez-vous chez un spécialiste a sensiblement augmenté entre 2011 (44 jours) et 2014 (51 jours). Les délais varient selon les régions et les spécialités : moins de 21 jours en Languedoc-Roussillon ou en Corse pour obtenir un rendez-vous avec un cardiologue, mais 72 jours en Champagne-Ardenne. Et il faut en moyenne 111 jours pour voir un ophtalmologue, et 50 pour un dermatologue. Ce sont les patients CMU ou ACS qui renoncent le plus aux soins des spécialistes (60 % contre 44 % pour les non bénéficiaires).
Une pierre dans le jardin des partisans du tiers-payant obligatoire ?

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...
Santé publique

Cancer du sein : dépistage en baisse

« Les dernières données montrent un taux de participation au programme national du dépistage du cancer du sein qui reste faible...
Santé publique

L’EFP cible la « gen Z »

La « Journée européenne de la santé gingivale », organisée le 12 mai dernier par la Fédération européenne de parodontologie (EFP), a particulièrement ciblé la...
Santé publique

Éduquer à la prévention en santé

Dans un rapport publié fin mars, l’Académie nationale de médecine, face « aux valeurs médiocres de certains indicateurs comme l’espérance de...
Santé publique

Alcool, cigarette électronique, cannabis : les ados en danger selon l’OMS/Europe

L’alcool est la substance psychoactive la plus couramment consommée par les adolescents (10-20 ans), tandis que les cigarettes électroniques sont...