Restaurations partielles collées indirectes et scellement dentinaire immédiat

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°35 - 13 octobre 2021
Information dentaire
Article analysé
De Carvalho MA, Lazari-Carvalho PC, Polonial IF, de Souza JB, Magne P. Significance of immediate dentin sealing and flowable resin coating reinforcement for unfilled/lightly filled adhesive systems. J Esthet Restor Dent 2021;33:88-98.

Né au milieu des années 1990, le concept du scellement dentinaire immédiat (SDI, ou IDS en anglais pour Immediate Dentin Sealing) représente pour les auteurs de cette étude la meilleure stratégie d’adhésion pour les restaurations collées indirectes. Considérant qu’il existe plus de 20 raisons pour justifier ce choix, ils citent en particulier la diminution de la percolation bactérienne, des sensibilités postopératoires et des formations de hiatus, mais aussi l’amélioration de la force d’adhésion et de la résistance mécanique de la restauration collée, le renforcement des structures dentaires, ainsi que des avantages d’ordre pratique. Ils précisent aussi que le SDI consiste en l’application d’un système d’adhésif dentinaire immédiatement après la préparation dentaire, et ce afin de prévenir toute contamination des surfaces dentinaires exposées par les fluides buccaux ou par les matériaux d’empreinte.

Depuis l’avènement du collage dentinaire au tout début des années 1980, les systèmes adhésifs ont beaucoup évolué, depuis les systèmes M&R3 (mordançage, rinçage, promoteur d’adhésion + adhésif) jusqu’à la 8e génération représentée par les adhésifs universels. L’étude expérimentale originale conduite présente les résultats de 5 systèmes d’adhésifs dentinaires testés en termes de résistance à la traction de l’adhésion obtenue selon deux paramètres variables : l’application en SDI ou différée au moment de l’assemblage de la pièce prothétique d’une part, l’utilisation seule ou avec l’application d’une résine composite fluide en recouvrement pour protéger et renforcer la dentine hybridée d’autre part.

Parmi les systèmes testés figure le MR3 Optibond FL, toujours considéré comme le standard de référence en termes de valeurs d’adhésion, mais dont le protocole d’application est plus contraignant et plus opérateur dépendant que les systèmes auto-adhésifs…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Presse internationale. Interview : Philippe Bouchard

Article commenté : Time to take gum disease seriously. The societal and economic impact of periodontitis. The Economist. 2021. Interview...
Revue de presse

COVID-19 et qualité de l’air dans nos cabinets dentaires

Après la fermeture de nos cabinets pendant deux mois, de mars à mai 2019, plusieurs confinements successifs, couvre-feux et restrictions en...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Plans de traitements et flux d’assistance numériques

Dans l’accomplissement d’un traitement de réhabilitation complexe, le « savoir quoi faire » est sans doute plus important encore que le savoir-faire....
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasies : une étude sur le risque de transformation maligne et la décision de biopsier

Les cancers de la cavité buccale représentent la localisation la plus fréquente des cancers des voies aéro-digestives supérieures avec une...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Dentisterie fondée sur les preuves et choix du type d’ancrage : comment trancher le débat ?

Malgré les immenses progrès accomplis en faveur des restaurations adhésives directes et indirectes les plus bioconservatrices possibles, notamment grâce aux...
Revue de presse

YouTube comme source d’information sur les mainteneurs d’espace pour les patients et leurs parents

Le site de partage de vidéos le plus utilisé est YouTube, qui enregistre plus de 2 milliards de vues par jour, avec...