Soins dentaires chez les patients des troisième et quatrième âges

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

L’allongement de l’espérance de vie entraîne une augmentation constante de la proportion de personnes âgées. Au-delà de l’aspect purement chronologique, la définition de la vieillesse évolue vers une classification à orientation fonctionnelle, tenant compte de l’état de santé et du degré d’autonomie. Le vieillissement s’accompagne d’une réduction des possibilités d’adaptation psychiques et physiques et d’une diminution de la résistance qui entraîne un risque accru de pathologies multiples. Si l’on constate un accroissement de la proportion de dents naturelles au cours de la vieillesse, le maintien de la santé bucco-dentaire pendant le troisième et le quatrième âge représente un défi majeur.
Les auteurs de l’article estiment que chez les personnes du quatrième âge, une amélioration pertinente de la santé bucco-dentaire n’a pas encore pu être obtenue de façon satisfaisante.
Comme le traitement médico-dentaire des patients multi-morbides et alités peut être nettement plus difficile, les auteurs suggèrent de s’attacher à détecter précocement les maladies générales ayant des répercussions sur la santé bucco-dentaire et sur la capacité à subir des soins bucco-dentaires.

Parvenir à une meilleure santé bucco-dentaire chez les personnes du quatrième âge pourrait passer par l’amélioration des soins chez les personnes du troisième âge. Le rôle du chirurgien-dentiste doit être aussi d’adresser le patient à un médecin concerné en cas de suspicion de dépression, démence ou malnutrition.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...