Solution hydro-alcoolique : attention aux projections dans les yeux des enfants

  • Publié le .
Information dentaire

Plusieurs cas de jeunes enfants ayant reçu une projection accidentelle de solution hydro-alcoolique dans les yeux suite à l’utilisation de distributeurs mis à disposition dans les magasins ou autres lieux recevant du public ont été signalés par des ophtalmologues et les Centres antipoison, alerte l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), le 1er septembre. Ces distributeurs, parfois actionnables avec le pied, sont souvent à hauteur des yeux des enfants.

Les symptômes ? : une rougeur ou une douleur de l’œil, une inflammation ou une brûlure de la paupière ou encore, une sensibilité accrue à la lumière. « Des cas plus graves se caractérisent par une atteinte de la cornée nécessitant une hospitalisation », souligne l’Anses.

Entre le 11 mai et le 24 août 2020, 63 cas d’enfants présentant ces symptômes, âgés en moyenne de 4 ans, ont été enregistrés par les Centres antipoison. « Ces projections accidentelles sont survenues pour la plupart dans un magasin ou un centre commercial, dans un restaurant, une piscine, un jardin public, ou encore une salle de spectacle », précise l’Anses. Les enfants ont été pris en charge aux urgences pour 20 % d’entre eux.

L’Agence recommande donc de ne pas laisser les jeunes enfants utiliser ou jouer avec les distributeurs. L’accompagnateur doit prendre lui-même la solution dans la paume de sa main et l’appliquer sur les mains de l’enfant. En cas de projection dans l’œil, il faut le rincer immédiatement pendant une quinzaine de minutes sous un filet d’eau (robinet, bouteille d’eau minérale…). « Le retard au rinçage est très préjudiciable et en cause dans les lésions sévères », prévient l’Anses. Consulter si l’enfant présente une douleur vive après rinçage.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Alerte sur les compléments alimentaires contenant du curcuma

Généralement utilisés comme épice, le curcuma et sa substance active, la curcumine, entrent également dans la composition de nombreux compléments alimentaires...
Santé publique

La HAS propose que trois nouvelles professions de santé vaccinent les ados

En janvier dernier, la HAS recommandait de permettre aux infirmiers, pharmaciens et sages-femmes, sous couvert d’une formation, « de prescrire et d’administrer les vaccins non vivants...
Santé publique

Variole du singe : les muqueuses buccales sont particulièrement touchées

Dans la variole du singe (Monkeypox en anglais), l’éruption cutanée qui commence généralement dans les un à 3 jours suivant...
Santé publique

Face aux risques, une évaluation bucco-dentaire annuelle s’impose

La Haute Autorité de Santé (HAS) publie le 23 juin de nouvelles recommandations de bonnes pratiques pour améliorer la qualité...
Santé publique

Europe : 10 % des cancers liés à la pollution

Pollution atmosphérique, air ambiant, radon, rayonnements ultraviolets, fumée de tabac, substances chimiques, etc. Près de 10 % des cancers en Europe sont...
Santé publique

Une étude montre les dangers des piercings buccaux

Poches parodontales profondes, récessions gingivales, saignements, migrations dentaires… Une revue systématique présentée à l’EuroPerio le 16 juin montre que les...