Tendances dans le choix d’un praticien pour suivre un traitement orthodontique aux États-Unis

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°5 - 15 décembre 2021 (page 19)
Information dentaire
Park JH, Kim JH, Bay RC, Darendeliler MA, Wishney M, Nagel NJ. Trends in the choice of a clinician for orthodontic treatment in the United States. Am J Orthod Dentofacial Orthop. 2021;159(6):766-73.

Le traitement orthodontique des patients par des praticiens non spécialisés est depuis longtemps un sujet d’intérêt. L’émergence récente de multiples systèmes d’alignements par gouttières transparentes et l’augmentation de la concurrence sur le marché étasunien semblent avoir accentué le recours à des praticiens non spécialistes. Également, ce phénomène semble avoir été amplifié par la publicité ciblant directement les consommateurs. Les sociétés de fournitures orthodontiques y présentent leurs produits, gouttières transparentes ou brackets, en mettant l’accent sur leur spécificité plutôt que sur le statut du praticien orthodontiste.

Cette étude a évalué les tendances en matière de choix d’un praticien pour suivre un traitement orthodontique, au cours des quinze dernières années aux États-Unis. Elle avait également pour objectif d’explorer la compréhension par le public profane des différences de statut entre les praticiens en orthodontie, en particulier les orthodontistes spécialistes par rapport aux dentistes généralistes.

Un questionnaire a été distribué à un échantillon représentatif de profanes aux États-Unis. Le taux de réponse a été de 90,2 %, et 727 réponses ont été analysées.

Au cours des quinze dernières années, le choix d’un praticien s’est déplacé des orthodontistes spécialistes vers les dentistes généralistes dans une proportion de 28,2 % (P < 0,001). Les deux vecteurs de choix d’un orthodontiste les plus fréquemment rapportés par les répondants étaient la recommandation d’un autre dentiste (54,2 %) et la possibilité de suivre le traitement orthodontique avec le dentiste généraliste de leur famille (22,9 %).
Les connaissances des répondants sur les orthodontistes étaient limitées ; 85,0 % croyaient que les dentistes qui effectuent des traitements orthodontiques sont également des spécialistes en orthodontie. Seulement 17,1 % des répondants…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Étude transversale comparative des besoins orthodontiques socio-psychologiques et des habitudes orales dans le trouble du spectre autistique

Objectif : Les enfants et les adolescents atteints de trouble du spectre autistique (TSA) ne présentent pas des caractéristiques orales spécifiques....
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Association entre estime de soi et composante esthétique du sourire chez les adolescents

Contexte et Objectif : Durant l’adolescence, l’estime de soi revêt une importance capitale dans la construction du bien-être global et de...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Impact du traitement orthodontique sur la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des adolescents : une étude longitudinale

Contexte et Objectif : La période de l’adolescence est généralement tumultueuse ; plus spécifiquement, les malocclusions peuvent conduire à une faible estime...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Évaluation de l’état psycho-émotionnel des patients souffrant de troubles temporo-mandibulaires : une étude pilote

Objectif : L’objectif de cette étude pilote était de développer un questionnaire pour évaluer l’aspect psycho-émotionnel des patients souffrant de Dysfonctionnements...