TheraCem Ca

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Bisico

TheraCem Ca est un ciment de scellement définitif qui entre dans la catégorie des auto-adhésifs : il ne nécessite ainsi aucune préparation de surface spécifique, ni du support, ni de la pièce à coller (pas de mordançage, pas de primer, pas d’adhésif). Il s’agit néanmoins d’une résine à prise duale, qui a la particularité de relarguer du calcium de manière prolongée après assemblage. Cette faculté conférerait au matériau un caractère bioactif, puisque les ions calcium pourraient se lier aux phosphates présents à la surface de la dent pour former de l’apatite, et ainsi lutter contre la reprise de carie.
C’est pourquoi TheraCem Ca, bien que présenté comme adhérant sur tous les métaux et même la zircone, est intéressant pour l’assemblage sur dent pulpée. En effet, à l’inverse de la plupart de ses concurrents, son pH est basique, et crée donc des conditions défavorables à la prolifération bactérienne. TheraCem Ca est ainsi indiqué pour tous les assemblages.
Il est présenté en seringues automix classiques : vous l’avez compris, le protocole d’utilisation est d’une simplicité désarmante. La phase de prise initiale est assez courte, elle permet de retirer facilement les excès sans risque de traumatisme des tissus mous. Le degré de conversion en mode chémopolymérisable est en effet le plus élevé du marché (mais c’est le seul matériau à pH basique !).

Le fabricant conseille un micro-sablage à l’oxyde d’alumine préalable des intrados, notamment des pièces en matériaux vitrocéramiques renforcées aux disilicates, afin d’augmenter les performances d’adhésion, on le sait toujours un peu délicates sur ce type de matériau avec les ciments auto-adhésifs.

Le matériau est radio-opaque, bien objectivable sur les clichés, ce qui est un atout supplémentaire.

Aussi, il n’est pas étonnant, et une fois n’est pas coutume, que TheraCem Ca ait fait l’unanimité auprès de nos évaluateurs, qui adoubent ce produit de commentaires dithyrambiques : pratique, facile d’utilisation, qui donne confiance. Il n’a pas été évoqué d’échec d’assemblage, mais il faut reconnaître que la durée du test est trop courte pour appréhender véritablement la pérennité des assemblages. Il en va de même pour évaluer le résultat dans le temps du calcium relargué : nous attendrons une étude sur du long terme pour en juger.
Nous avions été un peu échaudés ces derniers temps par la multiplication de colles auto-adhésives aux performances discutables : avec TheraCem Ca, il semble que Bisico soit en passe de réussir le pari de nous faire changer d’avis tant les atouts de son produit nous ont séduits lors de notre test.
F.C.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Industrie

Handicaps : Oral-B veut des cabinets dentaires « champions de l’accessibilité »

A l’occasion de la « Journée mondiale de sensibilisation à l’accessibilité » du 16 mai 2024, Oral B a lancé, à l’intention des...
Industrie

3M : la santé fait scission

La division santé de 3M, qui propose, entre autres, une gamme en dentaire et orthodontie, est devenue une société autonome baptisée...
Industrie Recherche

Biotech Dental : de l’IA dans le dentaire

La société provençale inaugure un « Institut d’intelligence artificielle dédié à la santé bucco-dentaire ». Baptisé IAI by BD (Institute for...
Industrie

Radii Expert – SDI

Hasard du calendrier, la rédaction de cette synthèse suit de peu la parution du Spécial Adhésion de L’Information Dentaire… numéro...
Industrie

S3 System – Sendoline

S’il y a bien un domaine bruissant d’innovations dans notre discipline, c’est l’endodontie ! Il n’y a qu’à voir les catalogues...
Industrie

Nichrominox : Galaxy et Endo Zippo

Points communs de ces deux dispositifs ? Le recours à l’acier inoxydable d’abord, qui bénéficie d’un traitement par électro-polissage destiné...