Tomodensitométrie à faisceau conique versus radiographie périapicale pour le diagnostic de la résorption radiculaire externe :

  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°3 - 15 juin 2017
Information dentaire
L’efficacité diagnostique de la tomodensitométrie à faisceau conique est plus élevée que celle des radiographies périapicales pour la détection des résorptions radiculaires externes.

Une revue systématique et méta-analyse

Les résorptions radiculaires sont une des complications courantes qui peuvent apparaître au cours d’un traitement orthodontique et, selon des études histologiques, leur prévalence pourrait atteindre 90 % des dents traitées orthodontiquement.

Leur diagnostic précis revêt une importance cruciale et la radiographie périapicale en était l’outil de diagnostic le plus répandu au cours des dernières décennies. La tomodensitométrie à faisceau conique offre maintenant la possibilité de visualiser les données en trois dimensions et d’éliminer les superpositions structurelles.
L’objectif de cette revue systématique et méta-analyse était de comparer la précision diagnostique de la tomodensitométrie à faisceau conique (CBCT) et des radiographies périapicales (RP) pour la détection des résorptions radiculaires externes (RRE).

Les auteurs ont suivi les lignes directrices PRISMA pour l’écriture et la lecture des revues systématiques et des méta-analyses. Ils ont interrogé de façon systématique, jusqu’au mois d’août 2016, les principales bases de données électroniques : le Registre central Cochrane des essais contrôlés, PubMed, Embase, l’Infrastructure nationale du savoir en Chine et le Système d’information sur la littérature grise en Europe (SIGLE).
Ils ont effectué une recherche manuelle des revues pertinentes et ont examiné les bibliographies des articles sélectionnés, à la recherche d’autres articles pertinents. Seules ont été sélectionnées les études consacrées à la précision diagnostique du CBCT ou des RP pour les RRE, avec une simulation de RRE comme test de référence.
Les précisions diagnostiques du CBCT et de la RP ont été statistiquement combinées à l’aide d’une analyse bivariée. Une méta-analyse de régression et une analyse par sous-groupes ont été effectuées pour évaluer les sources d’hétérogénéité statistique. Une analyse de sensibilité a été utilisée pour tester la stabilité des résultats globaux de la méta-analyse.

Au total, 15 études ont été incluses dans cette revue systématique. Sur la base des résultats, le CBCT avait une sensibilité significativement plus élevée (0,89 ; intervalle de confiance à 95 % [IC] : 0,77-0,96) avec une aire sous la courbe (0,96 ; IC à 95 % : 0,77 à 0,96) que la RP (sensibilité : 0,68 ; IC à 95 % : 0,56-0,78) avec une aire sous la courbe (0,88; IC à 95 % : 0,85-0,90). Aucune différence de sensibilité, de spécificité et d’aire sous la courbe n’a été observée entre les RP, argentique et numérique.
Les auteurs concluent que le CBCT peut être considéré comme fiable pour détecter la présence de RRE en pratique clinique et qu’il a une efficacité diagnostique plus élevée que celle de la PR.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...