Traitement des lésions amélaires survenues au cours du traitement orthodontique :

  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°4 - 15 septembre 2017
Information dentaire
L’application mensuelle de vernis fluoré à 22 600 ppm ou d’un gel à 5 % de fluorure de sodium semble être le plus efficace pour le traitement des lésions amélaires post-orthodontiques.

revue systématique et méta-analyse

Malgré les progrès techniques que l’orthodontie a connus ces dernières années, les problèmes liés au manqué d’hygiène de nos patients et en particulier les déminéralisations survenant au cours du traitement orthodontique restent un défi quotidien pour le praticien. De nombreux traitements ont été proposés. Le but de cette méta-analyse était de combiner les résultats des différentes études afin de mettre en évidence la meilleure option thérapeutique.
 
Les auteurs ont ainsi inclus 20 études randomisées conduites dans 12 pays et comprenant un total de 942 patients (338 hommes et 460 femmes). Ils ont comparé les traitements par crème de phosphates de calcium (CPP-ACP), blanchiment externe, application de produits fluorés (film, gel, bain de bouche, dentifrice et vernis), infiltration de résine, sticks à mâcher, dentifrices enrichis de silice bioactive et l’absence de traitement. Ces traitements ont été entrepris immédiatement après le débaguage puis durant quelques mois à 6.5 mois maximum. Les résultats de cette méta-analyse mettent en évidence une amélioration naturelle des lésions amélaires la plus importante dans les 6 mois suivant le débaguage et allant jusqu’à 2 ans après la dépose des attaches.
 
Parmi toutes les thérapeutiques comparées, la plus efficace sur la reminéralisation et la diminution de la taille de la lésion, semble être l’application mensuelle de vernis fluoré à 22 600 ppm ou d’un gel à 5 % de fluorure de sodium. D’autres matériaux innovants sont prometteurs mais nécessitent des études de plus grande ampleur.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Crête osseuse atrophiée et reconstruction pré-implantaire : greffe autogène ou xénogène

Depuis son avènement au début des années 80, l’implantologie moderne connaît un développement continu et exponentiel grâce à une meilleure...