Traitement orthodontique et halitose

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

L’halitose est très répandue dans la population. Les causes peuvent être multiples. Le but de cette étude était de déterminer si les appareils orthodontiques fixes favorisent l’halitose.

Cinquante-cinq patients d’un cabinet d’orthodontie ont été examinés à trois intervalles de temps (T1) : avant l’insertion de l’appareil orthodontique ; (T2) : 4 semaines après l’insertion ; (T3) : 3 mois après l’insertion. L’index de plaque, l’index de dépôt sur la langue, une évaluation organoleptique et une autoévaluation des patients ont été enregistrés.

Aucune différence significative entre les paramètres subjectifs comme saveur, sécheresse orale et halitose n’a été notée. Néanmoins, les appareils orthodontiques ont entravé l’hygiène orale (p = 0,003). Des différences significatives concernant l’index de dépôt sur la langue entre T1 et T2 (p = 0,012) et T1 et T3 (p < 0,001) ont été enregistrées. Les paramètres mesurés pour l’évaluation organoleptique ((T1 et T2 (p = 0,002) ; Tl et T3 (p < 0,001)) et l’index de plaque ((T1 et T2/T3 (p < 0,001)) se comportaient de façon identique.

En conclusion, les appareils orthodontiques fixes causent une progression de l’index de plaque, de l’index de dépôt sur la langue et de l’évaluation organoleptique. La présente étude montre une corrélation positive entre le port d’un appareil fixe d’orthodontie et l’halitose. L’halitose peut être un indicateur pour l’évaluation de la santé orale et peut être utilisée comme instrument de motivation pour acquérir une hygiène dentaire adéquate.


Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...