Trois brossages quotidiens protègent encore mieux des risques cardiovasculaires

  • Publié le .
Information dentaire

Un brossage des dents au moins trois fois par jour est associé à une réduction de 10 % du risque de fibrillation auriculaire (fréquence cardiaque irrégulière, souvent très rapide) et de 12 % du risque d’insuffisance cardiaque, montre une étude sud-coréenne publiée le 1er décembre dans l’ « European Journal of Preventive Cardiology » (en accès libre ici).

L’étude porte sur 161 286 patients, âgés en moyenne de 52,2 ans (± 8,7 ans) dont, 61,2 % d’hommes. La maladie parodontale était présente chez 13,4 % des sujets. 38,9 % souffraient d’hypertension, 9 % de diabète et 25 % étaient fumeurs. La cohorte a été divisée en trois groupes : jusqu’à un brossage par jour (14,6 %), deux par jour (44,6 %) et trois brossages ou plus (40,8 %).

Au cours du suivi médian de 10,5 ans, 3 % de cas de fibrillation auriculaire et 4,9 % de cas d’insuffisance cardiaque sont survenus. Après ajustement (âge, sexe, statut socio-économique, exercice régulier, consommation d’alcool, IMC, hypertension, diabète, dyslipidémie, tabagisme, néphropathie, antécédents de cancer et tension artérielle), « le brossage au moins 3 fois par jour était associé de manière significative à un risque atténué de fibrillation auriculaire de 10 % et à une insuffisance cardiaque de 12 % », détaillent les auteurs. Un détartrage régulier a également fait baisser ces risques de 7 %.

« Une hygiène buccale plus saine grâce à un brossage fréquent des dents et à un nettoyage dentaire professionnel peut réduire les risques de fibrillation auriculaire et d’insuffisance cardiaque », concluent-ils.

Cette étude vient donc compléter la littérature déjà fournie montrant la corrélation entre l’amélioration des soins d’hygiène buccale et la réduction des risques liés aux maladies cardiovasculaires.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Alcool : un Français sur quatre boit trop !

La consommation quotidienne d’alcool concerne, selon les régions, 7,1 % à 12,6 % des adultes, sachant que la moyenne nationale est de...
Santé publique

Baisse du tabagisme mondial : une première !

Pour la première fois, le nombre d’êtres humains consommant du tabac diminue dans le monde, selon un rapport de l’OMS publié le 19 décembre....
Santé publique

Cancer du sein : l’intelligence artificielle imbattable

Une technique d’intelligence artificielle (IA) mise au point par Google Health à partir de 29 000 mammographies provenant de Grande-Bretagne et des États-Unis fait...
Santé publique

La DGCCRF tape dur sur les médecines douces

Hypnose, acupuncture, réflexologie, aromathérapie, auriculothérapie, naturopathie ou encore hydrothérapie du côlon… de plus en plus de Français se tournent vers...
Santé publique

Plus on fait du sport, plus le risque de cancer diminue

C’est ce que confirme, une nouvelle fois, une étude publiée le 26 décembre dans Journal of Clinical Oncology. La méta-analyse porte...
Santé publique

Un arrêt maladie sans voir le patient ? Possible, mais plus pour longtemps.

« Si vous êtes trop malade pour travailler, vous pouvez consulter un médecin en ligne (25 €, remboursable) pour éventuellement avoir un...