Troubles des conduites alimentaires : les chirurgiens-dentistes en première ligne

  • Publié le .
Information dentaire

« Les troubles des conduites alimentaires (TCA) concernent près d’un million de personnes en France, mais plus de la moitié d’entre elles ne sont pas dépistées et n’accèdent pas encore aux soins », rappelle la Fédération français anorexie boulimie (FFAB) à l’occasion de la 6ème journée internationale des TCA, le 2 juin.

La Fédération souhaite que le sujet soit mieux connu (elle relaie le hashtag #NoMoreTCA), les malades mieux pris en charge par le système de soins et exhorte les professionnels de santé à faire attention aux signaux d’alertes. Elle a d’ailleurs publié en septembre 2019 avec la Haute autorité de santé (HAS), les premières recommandations sur le repérage et la prise en charge de ces troubles par les professionnels de santé de première ligne : médecins généralistes, urgentistes, gynécologues et chirurgiens-dentistes.

Une érosion des dents, un angle sous-mandibulaire gonflé, une abrasion de la main liée aux vomissements ou une perte de poids brutale, témoignent d’un trouble alimentaire qui s’installe. D’autres signes comme des variations brutales de comportement, une préoccupation excessive autour de l’image du corps, de l’alimentation et de la diététique, une mauvaise estime de soi ou encore une activité physique intense doivent être considérés comme des indices d’un comportement anorexique ou boulimique. Lire les recommandations de la HAS 👉 : https://bit.ly/2lSrsEk

L’anorexie mentale touche environ 1 % des femmes et 0,3 % des hommes. La boulimie, 1,5 % des femmes et 0,5 % des hommes. L’hyperphagie boulimique, 3 % des femmes et 1,5 % des hommes.

Un numéro téléphonique d’écoute et de soutien, a été mis en place pour les patients, les familles et les professionnels de santé : 0 810 037 037.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Alcool : les préconisations strictes de l’Inserm contre ce « fardeau » français

L’alcool est une drogue, une molécule cancérigène et toxique pour de nombreux organes, souligne l’Inserm. En France, des niveaux élevés...
Santé publique

Alcool : les préconisations fortes de l’Inserm pour déposer ce « fardeau » français

Taxer plus le vin, interdire la publicité de l’alcool sur internet, mieux limiter l’accès aux mineurs, renforcer les avertissements sanitaires,…...
Santé publique

Crise sanitaire : les délivrances d’antidiabétiques et d’antidépresseurs en hausse depuis le début de l’année

Au cours des quatre premiers mois de l’année 2021, le groupement d’intérêt scientifique Epi-Phare, constitué par l’Agence du médicament et...
Santé publique

Tabac : la baisse de la consommation marque le pas en 2020

D’après les résultats du Baromètre de Santé publique France (SPF), publiés dans le BEH le 26 mai à l’occasion de...
Santé publique

Travailler plus de 55 heures par semaine entraîne un surrisque de mourir d’une cardiopathie

« Le fait de travailler 55 heures ou plus par semaine est associé à une hausse estimée de 35 % du...
Santé publique

Formation « Prenez soin de vous »

L’UFSBD annonce le lancement d’une nouvelle formation 100 % en ligne baptisée « Prenez soin de vous » dont l’objectif est « de prévenir le...