Un dispositif intra-oral pour lutter contre l’épidémie mondiale d’obésité 

  • Publié le .
Information dentaire

Des chercheurs de l’Université d’Otago en Nouvelle-Zélande ont développé un « dispositif intra-oral de perte de poids » pour lutter contre l’épidémie mondiale d’obésité, relate le site internet de l’Université le 28 juin.

Installé sur les postérieures des deux arcades, il verrouille l’ouverture buccale grâce à un dispositif magnétique. « Il permet au porteur d’ouvrir la bouche d’environ 2 mm seulement, le limitant à un régime liquide, mais il permet la liberté d’expression et ne restreint pas la respiration », assure le Pr Paul Brunton, son principal inventeur. Il est posé par un dentiste, peut être libéré par l’utilisateur en cas d’urgence et peut être monté et retiré à plusieurs reprises ».

Cet appareillage appelé « Dental Slim Diet Control » n’est pas présenté comme un simple outil pour maigrir mais comme « une alternative non invasive, réversible et économique aux interventions chirurgicales », utilisé donc dans des cas d’obésité sévère. Le dispositif a été testé grandeur nature et fait l’objet d’une publication dans le British Dental Journal (https://go.nature.com/3x6WeJs)

Sept participants obèses en bonne santé ont été recrutés. Ils ont reçu un régime liquide disponible dans le commerce pendant deux semaines. Le confort et la tolérabilité du dispositif ont été évalués lors des rendez-vous de revue à 1, 7 et 14 jours et deux semaines après le retrait du dispositif.

Résultat : les participants ont atteint une perte de poids moyenne de 6,36 kg (environ 5,1 % de leur poids de départ). S’ils avaient du mal a prononcé certains mots et se sentaient gênés ce fut « seulement occasionnellement ». De même, ils n’ont que « rarement » signalé un changement de sensation gustative ou des difficultés à boire. « Les participants ont indiqué qu’ils éprouvaient parfois de l’inconfort et avaient le sentiment que la vie en général était moins satisfaisante, admettent les auteurs. Mais l’analyse qualitative a montré qu’ils étaient satisfaits du résultat et étaient motivés à perdre plus de poids ».

« Pour les personnes qui ont vraiment du mal à maigrir, c’est un moyen de les ramener à des habitudes alimentaires normales en amorçant vraiment le processus », assure Paul Brunton.

On estime que 1,9 milliard d’adultes dans le monde sont en surpoids et 650 millions obèses. Le surpoids ou l’obésité entraînent environ 2,8 millions de décès par an.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel Santé publique

Article réservé à nos abonnés Retour vers le mercure avec Esteban

Le mercure est toxique pour les humains et les écosystèmes. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) le classe parmi les...
Santé publique

La crise sanitaire a accru le recours aux soins dentaires des plus précaires

« À trop se focaliser sur la lutte contre le virus de la Covid-19, les autres problèmes de santé ont eu...
Santé publique

« Oui à la e-santé » : une campagne pour promouvoir les usages du numérique en santé

« Le numérique en santé n’a pas fini de faire avancer nos habitudes ! », assure le ministère de la Santé. Il...
Santé publique

Lutte contre l’antibiorésistance : les fiches pratiques de la HAS

La Haute Autorité de santé (HAS) met à disposition des professionnels de santé une série de fiches synthétiques préconisant le...
Santé publique

Les Français connaissent peu les liens entre santé bucco-dentaire et maladies systémiques

Si 84 % des Français reconnaissent l’effet bénéfique d’une bonne hygiène bucco-dentaire sur leur bien-être (83 %) ou leur santé...
Santé publique

Surpoids ou obésité : près d’un Français sur deux concernés

30,3 % des Français sont en surpoids (IMC > 25) et 17 % souffrent d’obésité (IMC > 30) dont 2...