Un plateau odontologique de haut niveau pour l’Hôpital Henri Mondor

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Depuis le 8 janvier, l’Hôpital Henri Mondor dispose d’un service d’odontologie de pointe. 1 700 m2 installés à l’entrée du CHU. Un bâtiment flambant neuf comptant 36 fauteuils, trois blocs opératoires, une unité d’imagerie, cinq boxes fermés équipés de microscope, du MEOPA et d’appareils de radiologie, mais aussi un laboratoire de prothèses doté de la CFAO, le tout destiné à remplacer le centre de soins de l’Hôpital Albert Chenevier, datant des années 1970 et devenu inadapté.
 
L’AP-HP a investi 10 millions d’euros pour aboutir à ce plateau qui permet « de répondre à nos trois missions, de soins, recherche et enseignement, souligne le Dr Philippe Pirnay, chef de ce service, interrogé par Le Parisien ». Les patients seront accueillis dans de meilleures conditions, les étudiants accéderont à une formation optimisée, et la médecine bucco-dentaire « sera mise en avant avec un service moderne et bien situé ».
 
Côté soins, tous seront assurés, du plus simple au plus complexe, notamment en endodontie, implantologie, prothèse sur implant, chirurgie parodontale, orthodontie… De nombreuses consultations spécialisées seront donc proposées, permettant une prise en charge spécifique, à l’image du Pass bucco-dentaire, financé par l’Agence régionale de santé pour des traitements dentaires accessibles au plus grand nombre. À noter également l’existence d’un pôle recherche, encadré par le Pr Bruno Gogly, responsable du projet Maxibone sur la reconstruction osseuse des maxillaires par thérapie cellulaire et utilisation d’un biomatériau innovant.
Au final, le service devrait accueillir 50 000 patients par an, contre 35 000 à 40 000 à l’Hôpital Albert Chenevier.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Article réservé à nos abonnés Risques sanitaires des JO 2024 vus par l’infectiologue : tout est prévu, sauf l’imprévisible ?

L’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) du 26 juillet au 8 septembre 2024 en France, premiers jeux de l’ère post-Covid, provoquera...
Santé publique

Bonne tenue globale de la vaccination en 2023

L’adhésion et le recours à la vaccination sont en hausse en France, constate Santé publique France (SPF) à l’occasion de...
Santé publique

Journée mondiale sans tabac : « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac »

« Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac », sera le thème de la « Journée mondiale sans tabac » du 31...
Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...
Santé publique

Cancer du sein : dépistage en baisse

« Les dernières données montrent un taux de participation au programme national du dépistage du cancer du sein qui reste faible...