Une campagne contre le « proto »

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°40 - 22 novembre 2023
Information dentaire

Les ARS Hauts-de-France et Île-de-France ont lancé le 9 novembre une campagne de communication conjointe pour sensibiliser les 15-25 ans aux risques liés à la consommation de protoxyde d’azote pour son effet euphorisant, « face à un phénomène qui s’est amplifié ces dernières années ». La campagne est déclinée sous forme de trois spots audio et vidéo diffusés sur les réseaux sociaux.

Objectifs : améliorer le niveau d’information des jeunes sur les conséquences de cette consommation, atténuer sa « désirabilité sociale » et faciliter le relais vers les professionnels pour parler de sa consommation et/ou engager un accompagnement, voire une prise en charge.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Violences sexuelles et sexistes : premières mesures gouvernementales pour le secteur santé

Le ministère de la Santé a présenté le 31 mai « une première série de mesures concrètes » pour prévenir...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Risques sanitaires des JO 2024 vus par l’infectiologue : tout est prévu, sauf l’imprévisible ?

L’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) du 26 juillet au 8 septembre 2024 en France, premiers jeux de l’ère post-Covid, provoquera...
Santé publique

Bonne tenue globale de la vaccination en 2023

L’adhésion et le recours à la vaccination sont en hausse en France, constate Santé publique France (SPF) à l’occasion de...
Santé publique

Journée mondiale sans tabac : « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac »

« Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac », sera le thème de la « Journée mondiale sans tabac » du 31...
Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...