Une incisive humaine vieille de 70 000 ans

  • Publié le .
Information dentaire
Une incisive humaine vieille de 70 000 ans a été retrouvée dans la grotte dite de « Coupe-Gorge » à Montmaurin, en Haute-Garonne, relate France 3 Occitanie, le 22 août.
La dent, de grande dimension (plus de 2 cm), typique de l’homme néandertalien selon les paléontologues, présente une usure importante. « Ces populations se servaient de leurs dents comme d’une troisième main. C’était pour eux comme un outil pour mastiquer et travailler le cuir par exemple. Ce qui explique qu’elles sont très usées », indique Amélie Vialet, responsable du programme de recherches sur les grottes préhistoriques de Montmaurin.
La grotte de Coupe-Gorge ne mesure que 20 mètres de long et 10 mètres de large, avec une hauteur de 7 mètres. Les fouilles vont se poursuivre.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Crête osseuse atrophiée et reconstruction pré-implantaire : greffe autogène ou xénogène

Depuis son avènement au début des années 80, l’implantologie moderne connaît un développement continu et exponentiel grâce à une meilleure...