Une question de temps

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire
La plupart des étrangers, que ce soient nos voisins européens ou ceux à l’autre bout du globe, s’accordent à dire que la langue française est difficile à maîtriser. Nous ne parlons pas de ces exceptions qui jonchent les champs de bataille de la grammaire et de l’orthographe, mais plutôt de la particularité déconcertante des homonymes, soldats méconnus de la linguistique.
Prenez le « temps », un mot simple et d’une brièveté rassurante. Nos amis du Larousse nous confirment pourtant qu’il a au moins deux sens :
le premier concerne la durée dans laquelle se succèdent les événements, le second concerne l’état de l’atmosphère.

le temps qui passe, le temps qu’il fait

Pour ce qui est de mon premier, un programme copieux de compétitions prestigieuses cet été va obliger les aficionados du sport à gérer leur emploi du temps. Leur passion dévorante risque de leur faire oublier qu’ils y auront consacré le plus clair de leur temps et le temps ainsi perdu ne se rattrape jamais puisqu’il a pris l’habitude de s’enfuir à tir d’aile, avec pour corollaire d’ailleurs de provoquer quelques tempêtes domestiques pour avoir oublié de consacrer un peu de temps à leur famille.
Quant à mon second, il est évident qu’en vacances, le temps qu’il fait peut être un facteur de réussite ou… Avec le soleil, tout projet soulèvera l’enthousiasme, mais s’il fait un temps de chien, en un rien de temps la contestation se lèvera, avec en représailles la menance de voir les enfants s’adonner à leur passe-temps favori avec leurs tablettes.
Mais par les temps qui courent, à qui se fier ? Les aléas reconnus de notre Météo Nationale feront, pourquoi pas, opter pour les conseils des voisins (du cru de préférence), qui pourraient vous envoyer en excursion sous un crachin tenace au prétexte qu’au changement de marée, le temps devrait virer au beau.
À vous parler ainsi, je reconnais ne pas avoir vu le temps passer. Sans m’en rendre bien compte, le temps m’a filé entre les doigts et je sens votre impatience à connaître ce que je n’ai pas encore eu le temps de vous dévoiler. Donc, inutile d’en perdre davantage, sautez de ces lignes à la page suivante en espérant que vous y trouverez de quoi prendre du bon temps.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Régions

Fermeture « définitive » de deux centres dentaires low-cost par l’ARS Bourgogne-Franche-Comté

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté a prononcé la fermeture définitive des centres Proxidentaire de Belfort et Chevigny-Saint-Sauveur (Côte-d’Or), qui faisaient l’objet d’une suspension...
Régions

Mutilations volontaires, facturation illicites,… deux centres de santé dentaire en Bourgogne-Franche-Comté restent fermés

Les centres Proxidentaire de Chevigny-Saint-Sauveur et Belfort ne rouvriront pas. L’ARS Bourgogne-Franche-Comté indique le 27 juillet avoir pris « de nouvelles...
Régions

Bourgogne-Franche-Comté : l’ARS ferme un nouveau centre de santé dentaire

Mêmes motifs, même punition. Après avoir fermé début juin et pour deux mois, le centre dentaire Proxidentaire de Chevigny-Saint-Sauveur, l’ARS...
Régions

Normandie : la région, sans faculté dentaire, désertée, tente d’attirer les futurs praticiens

La Normandie est la région française la moins bien classée en terme de densité de chirurgiens-dentistes libéraux : elle plafonne à...
Régions

Pour attirer les jeunes chirurgiens-dentistes, le département de la Manche a plus d’un tour

Pour attirer chirurgiens-dentistes et médecins, le département de la Manche lance une campagne de communication. Il propose aux candidats à...