VIH : des tests de dépistage en pharmacie

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Le 14 septembre, Marisol Touraine, ministre de la Santé, a annoncé la mise à disposition des autotests de dépistage du VIH en pharmacie. En France, 150 000 personnes vivent avec le VIH, dont 30 000 sans le savoir. « Avec 6 000 nouveaux cas dépistés chaque année, le risque de contamination est encore bien réel dans notre pays, selon la ministre. Nous devons rester mobilisés. En encourageant, d’abord, le recours au préservatif, de loin le meilleur outil de prévention, mais aussi en allant, en plus, vers les populations moins réceptives aux outils classiques de prévention. » Ces auto-tests, censés éviter que des personnes se procurent des tests sur Internet, sont destinés à être utilisés chez soi.
Tout résultat positif doit être confirmé par un test conventionnel. Un résultat négatif ne peut être interprété en cas de prise de risque datant de moins de 3 mois.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

La moitié des Français sont désormais en surpoids ou obèses

En 2024, 18,1 % des adultes, soit près de 10 millions de personnes, sont en situation d’obésité (IMC > 30), et 30,8 % en...
Santé publique

L’accès aux soins en campagne

« Besoin d’un médecin ? Suivez le bon chemin ». À moins d’un mois des Jeux Olympiques, le ministère de la Santé lance une...
Santé publique

Sevrage tabagique : les recommandations de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié le 2 juillet des « Directives thérapeutiques cliniques pour le sevrage tabagique chez...
Santé publique

Se protéger de la coqueluche

Alors que depuis le début de l’année, la France compte déjà 17 décès dont 13 chez des enfants (12 nourrissons d’un à deux mois),...
Santé publique

Angines et cystites : prise en charge directe en pharmacie

Un décret et deux arrêtés, concernant les modalités de délivrance et la tarification, publiés au Journal officiel du 18 juin, autorisent...
Santé publique

Et pourquoi pas l’e-notice ?

Six Français sur dix se prononcent en faveur du développement des e-notices de médicament avec l’apposition d’un QR code sur...