5 étapes clés pour réussir la prothèse complète implanto-portée

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire (page 22-28)
Information dentaire
L’ère informatique a sans aucun doute modifié énormément de choses dans notre profession. En effet, nous avons désormais la capacité de visualiser le volume osseux disponible ainsi que les obstacles anatomiques (nerfs, sinus), mais aussi de planifier la chirurgie implantaire, tout en nous inscrivant dans le projet prothétique.
De plus, grâce à la stéréolithographie, il est aujourd’hui possible de réaliser un guide chirurgical qui permet de transformer cette planification virtuelle réalisée sur l’écran de l’ordinateur en réalité clinique, et cela avec une grande précision.

Les nouvelles technologies facilitent considérablement le travail du chirurgien et permettent de faire face à d’éventuels échecs [6, 7]. Associées à une technique chirurgicale rigoureuse et précise, à la maîtrise des techniques d’empreinte et de la manipulation du patient quant à l’enregistrement du rapport intermaxillaire, elles peuvent aboutir à d’excellents résultats, c’est-à-dire à la réussite clinique du projet implanto-prothétique.
Ces progrès nécessitent, d’une part de diviser le traitement implanto-prothétique en différentes étapes (pré- et post-chirurgicales) et, d’autre part, d’être extrêmement rigoureux lors de chacune de ces étapes.
La réalisation de la prothèse complète implanto-portée repose sur cinq étapes :
– réalisation de la PAC ;
– planification et prise de décision ;
– phase chirurgicale ;
– réalisation de la prothèse transitoire ;
– réalisation de la prothèse d’usage.
Leur respect rigoureux garantit la qualité du résultat final et la satisfaction du patient.

Cas Clinique
Monsieur C, 60 ans, se présente en consultation pour la réhabilitation prothétique de l’arcade mandibulaire, actuellement réhabilitée de manière provisoire (fig. 1).



L’examen clinique révèle :
– à la mandibule, un bridge provisoire dento-porté reposant sur deux piliers [33, 43] ;
– la présence d’un bridge dento-porté céramo-métallique maxillaire inesthétique. Du fait de l’absence de doléances de la part du patient concernant ce bridge, il est décidé de ne pas y toucher dans un premier temps, car il est cliniquement acceptable en termes de fonction et ne présente pas de symptomatologie ni de foyers infectieux.
Le rapport intermaxillaire est erroné.
Il est décidé de réaliser un bridge implanto-porté mandibulaire grâce à la chirurgie guidée [2, 3, 4, 5, 6, 9], en utilisant un guide stéréolithographique NobelGuide®.
Il est indispensable de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche thérapeutique minimalement invasive chez l’adolescent : gestion de l’incisive latérale

L’agénésie est l’une des anomalies dentaires les plus couramment rencontrées avec une prévalence de 1,6 % à 9,6 % selon les études...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Coiffes télescopes dento-portées en polymère thermoplastique. Réflexions thérapeutiques autour d’un cas clinique

Un patient de 81 ans se présente en consultation dans le cadre d’une demande de réhabilitation prothétique mandibulaire. L’anamnèse indique...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse sur implant : mise en charge immédiate

Force est de constater que la réussite du traitement dépendra du sérieux de la mise en œuvre des étapes pré-prothétiques...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Praticien-prothésiste, le duo gagnant au service du patient édenté. Présentation du concept Aera Smile

Féru de lectures sur la prothèse dentaire et assidu à de nombreuses formations continues, Philippe Pisseloup a occupé son exercice...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le système BDT. Version ibérique

Le système BDT (Burnout Denture Tooth Technique) compte chaque jour davantage d’utilisateurs du fait de la simplicité de son protocole,...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche de prothèse partielle sur obturateur. La prothèse au quotidien

Si l’on devait définir de façon simple et concise la prothèse maxillo-faciale au laboratoire en comparaison avec la prothèse amovible...