Analyse esthétique de la face et du sourire : protocole photographique

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°2 - 15 mars 2019 (page 175-180)
Information dentaire
La demande esthétique grandissante des patients, conjuguée aux contraintes légales liées à notre exercice professionnel, laisse peu de place à l’inspiration dans les traitements odontologiques. L’utilisation systématique de la photographie associée à des outils informatiques simples va apporter des éléments objectifs à l’examen de la cavité buccale, que ce soit au niveau de la communication, de l’établissement d’un diagnostic, de la conception d’un plan de traitement, du suivi d’une séquence clinique ou de la pérennité d’un traitement. Photographie et outils informatiques sont indissociables et complémentaires, et permettent de simplifier le quotidien du chirurgien-dentiste.

Le visage avec ses composants (sourire, regard), de par son expression, est susceptible de provoquer une émotion, en particuliers s’il est beau et a fortiori s’il est laid. Cette émotion peut priver l’observateur de l’objectivité requise pour une analyse esthétique [1,2]. Le praticien amené à conduire une réhabilitation esthétique se trouve confronté à la nécessité d’une analyse qui va prendre en compte tous les paramètres physiques à l’origine de l’expression, mais aussi la personnalité du patient [3,4].

La demande esthétique qui s’est fait jour depuis de nombreuses années maintenant et l’environnement légal qui conditionne notre exercice professionnel nous obligent à minimiser le plus possible la part laissée à l’inspiration. Le recours à des documents photographiques va apporter cette objectivité qui pourrait être altérée lors de la consultation, du fait de la présence même du patient.

Au même titre que l’examen clinique, radiologique, l’étude des moulages, la photographie, utilisée dans le cadre de protocoles simples et reproductibles, est un outil indispensable au préalable des restaurations esthétiques. Elle permet d’enregistrer les éléments anatomiques du patient, mais doit aussi capturer l’expression réelle du visage et du sourire. De plus, elle favorise l’analyse morphologique des relations entre le visage, les lèvres, les dents et leur support parodontal, ainsi que l’étude de la composition dentaire et son harmonie au travers des formes, de la couleur et de l’environnement immédiat. Au même titre que les autres « spécialités » en dentisterie, elle requiert un apprentissage et de la pratique afin de s’intégrer au mieux dans la pratique quotidienne.

Le but de cet article est de proposer et de détailler un protocole photographique permettant une analyse efficace de la face et du sourire.

Matériel et méthode

Les systèmes de capture d’images (appareil photographique…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique

Article réservé à nos abonnés La pluridisciplinarité au cœur de la gestion thérapeutique des réhabilitations esthétiques

Écouter, observer et… savoir dire non La première étape consiste, avant toutes choses, à écouter le patient afin de pouvoir...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Érosion/infiltration Les clefs de la réussite par une bonne validation de l’accès à la lésion

La procédure d’érosion/infiltration est une thérapeutique connue et abondamment décrite dans la littérature [2, 3]. Il s’agissait au départ de...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Préparation idéale de facette adaptée au cas par cas

Objectif technique Pouvoir assurer la conception des facettes en céramique plurales ou unitaires, quelle que soit la nature du matériau...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Zircone et polissage

Questions… 1.  Existe-t-il plusieurs types de zircone avec différentes propriétés mécaniques ou optiques influençant les indications thérapeutiques ? 2. Les...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Lumière sur les différents types d’éclaircissements dentaires

Quelles sont les étiologies des dyschromies dentaires ? Avant tout traitement, il convient de déterminer l’étiologie des colorations dentaires. Selon leur...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Le gradient thérapeutique

Les facettes Les premières facettes en céramique furent posées par Charles Pincus dans les années 1930, afin d’améliorer le sourire...