Apport de la cfao dans un nouveau dessin d’armatures en prothèse implantaire transvissée chez l’édenté total

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°5 - 30 novembre 2014 (page 307-313)
Information dentaire
Quel était le traitement historique pour concevoir les armatures ?
Quel est le meilleur concept pour tenir compte de la biologie ?
Comment réaliser une armature spécifique en titane ?

Le traitement implantaire de l’édenté total bimaxillaire a été décrit depuis de nombreuses années maintenant (1). L’apport des implants apporte un taux de satisfaction beaucoup plus important de la part des patients (2). En effet, l’absence de mobilité de la prothèse permet entre autres d’obtenir des fonctions plus performantes. Ce traitement implantaire historique a subi de nombreuses évolutions sur le plan chirurgical, dont la mise en fonction immédiate a été la plus remarquable. Ce procédé est aujourd’hui largement codifié et entériné sur le plan scientifique (3). Cette évolution a été possible par les modifications implantaires (état de surface et « design implantaire »), mais aussi par la compréhension de la prothèse implantaire provisoire. Elle fait aujourd’hui l’objet d’impératifs stricts (4).
Après la cicatrisation osseuse et muqueuse, la prothèse permanente doit être réalisée, puis mise en place, afin de réhabiliter durablement les fonctions, tout en pérennisant l’ostéointégration obtenue. La prothèse implantaire d’usage a également subi de larges évolutions depuis la première description, tant au niveau des matériaux d’armature que sur le plan cosmétique.
La première partie de cet article fera le point sur le traitement prothétique implantaire historique chez l’édenté total, ainsi que de ses différentes problématiques. Ces dernières ont poussé à des évolutions notables, notamment sur les armatures prothétiques. Ces évolutions concernent tant le matériau utilisé que son « design ». Ces deux derniers points seront détaillés. La confection précise de ce nouveau dessin d’armature sera finalement expliquée et illustrée temps par temps.

TRAITEMENT HISTORIQUE

Description (1)
La prothèse décrite initialement par le Pr Brånemark est caractéristique. En effet, cette prothèse reposait sur des piliers implantaires hauts. Ce choix permettait d’aboutir à une prothèse supra-muqueuse…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Intérêt de la prévisualisation esthétique virtuelle en prothèse amovible complète immédiate maxillaire

Malgré les progrès très importants de la prévention et des traitements conservateurs, l’avulsion d’une dent reste un acte très fréquent...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche esthétique conventionnelle et gestion du point interincisif

La détermination tridimensionnelle du point interincisif (PI) chez l’édenté complet est un facteur primordial pour la restauration de son esthétique. Elle...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse transitoire ou immédiate d’usage : quand, comment ?

Préalable Peut-on se prévaloir d’un enseignement des connaissances exclusivement fondées sur une expérience clinique personnelle ? C’est le terme exclusivement...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation totale fixée maxillaire en contexte crestal très déficient

Les patients totalement édentés au maxillaire peuvent souhaiter une prothèse fixe plutôt qu’une prothèse amovible. Malheureusement, le volume osseux peut...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés La prothèse complète implantaire sur coiffes télescopes : ça vous parle ?

Le traitement implantaire de l’édenté total a beaucoup évolué durant ces quarante dernières années. N’oublions pas que le concept d’ostéointégration...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Prothèse fixée plurale ou implantaire : j’extrais, je comble ?

Après extraction d’une dent, il se met en place trois types de phénomènes. Tout d’abord, à court terme se déclenche...