Apport d’une technique d’empreinte spécifique dans la gestion des crêtes flottantes en prothèse complète : rapport de cas clinique

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°1 - 15 février 2021 (page 9-15)

13. Montage des dents prothétiques sur articulateur.

Information dentaire
  1. Quels sont les aspects cliniques et les difficultés liées à la présence d’une crête flottante chez l’édenté total ?
  2. Quelles sont les principales solutions thérapeutiques envisageables ?
  3. Comment gérer cette situation clinique quand la chirurgie préprothétique est impossible ?

Protocole

La rétention et la sustentation sont les deux clés de réussite d’une prothèse amovible complète [1]. Elles sont essentiellement liées à la qualité de la surface d’appui et à la précision de la technique d’empreinte utilisée.

Ainsi, l’empreinte secondaire d’une arcade édentée doit reproduire la surface d’appui ostéo-muqueuse qui servira à la conception de la future base prothétique [2,3].

En effet, une empreinte prise sur des tissus altérés ou déformés aboutit en général à la réalisation d’une prothèse instable qui, à son tour, va accentuer les altérations tissulaires et participer à l’accélération de la résorption de l’os sous-jacent [4].

La crête flottante est un tissu mou fibreux mobile, en excès sur la crête édentée. Elle résulte du remplacement de l’os alvéolaire par un tissu muqueux hyperplasique. Cette lésion peut être étendue à toute la crête ; on a alors une crête flottante généralisée ou localisée, cette dernière étant le plus souvent située au niveau de la partie antérieure du maxillaire.

Son développement à partir d’une crête édentée exempt de toute pathologie (fig. 1a) se traduit par trois formes cliniques bien distinctes : au début, on assiste à un épaississement muqueux (fig. 1b), puis à une crête fibreuse pédonculée mobilisable (fig. 1c), et si aucun traitement n’est instauré à un stade plus avancé, la crête prend la forme d’un bourrelet crestal désinséré, replié sur le versant antérieur de la crête résiduelle (fig. 1d) [5].

Cette anomalie favorise les mouvements horizontaux de la prothèse amovible complète, ce qui compromet sa stabilité [3].

Elle est généralement associée aux caractéristiques du syndrome de combinaison et/ou chez les patients porteurs de prothèses instables à long terme [6,7].

Plusieurs études ont montré que la prévalence des crêtes flottantes varie selon l’arcade concernée [2,8,9], elle est de 24 %…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés À propos d’un bridge collé cantilever en céramique antérieur

Dans les descriptions classiques, le bridge collé est composé d’un intermédiaire et de deux ailettes métalliques qui sont collées sur...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Il était une fois… le bridge collé en extension

Quel est le parcours clinique et scientifique qui a permis de faire émerger puis de valider ce concept esthétique et...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Bridge collé canin tout numérique : apport de la zircone multicouche

Le remplacement prothétique d’une canine maxillaire chez l’adolescent est délicat en raison des fortes contraintes esthétiques et fonctionnelles. Cette clé...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Bridge cantilever à appui vestibulaire et pontique ovoïde

Chacune des solutions disponibles en l’absence d’une dent dans le secteur antérieur présente des avantages et des inconvénients, et la...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le cantilever céramique : et pourquoi pas l’ailette canine ?

Il y a plus de vingt ans maintenant, ces conceptions ont été révolutionnées par les propriétés améliorées des céramiques, notamment...
Implantologie Prothèse

Article réservé à nos abonnés Les conséquences du non-remplacement des dents extraites ou absentes

Causes de l’absence dentaire [3, 4] Il existe plusieurs explications à l’absence d’une ou plusieurs dents sur l’arcade : l’agénésie...