Blanc ou noir sur le palais du nourrisson ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°11 - 18 mars 2020 (page 23-25)
Information dentaire
Le nourrisson est un enfant âgé d’un à trente mois. La plupart des malformations mineures de la cavité buccale sont découvertes au cours de cette période, souvent de façon fortuite par les parents ou le pédiatre. L’examen est presque toujours difficile compte tenu de la faible coopération du patient, ce qui peut entraîner des difficultés ou des erreurs diagnostiques.

Cas 1

Motif de la consultation. Patient de 9 mois adressé par son pédiatre pour avis et prise en charge d’une lésion pigmentée du palais.

Histoire de la maladie. La pigmentation était présente depuis une semaine. Elle avait été découverte au cours d’une visite chez le pédiatre.

Interrogatoire. Il ne mettait pas en évidence d’antécédent médical. Les courbes de développement staturo-pondéral de l’enfant étaient normales. Les parents ne décrivaient pas de changement de comportement ou de gêne lors de l’alimentation.

Examen clinique. L’inspection révélait une pseudo-macule noire, homogène, évocatrice d’un corps étranger. La palpation intrabuccale permettait d’extraire un corps étranger en plastique de couleur noire.

Examens paracliniques. Aucun examen complémentaire n’a été réalisé.

Synthèse. La présence d’un corps étranger dans la cavité buccale du nourrisson n’est pas rare. Durant sa première année de vie, marquée par le stade oral, le nourrisson a tendance à tout porter à la bouche. Les parents doivent être vigilants pour ne pas laisser traîner d’objets susceptibles d’être avalés, voire inhalés par le nourrisson.
Dans le cas présenté, le père décrivait, sous le regard accusateur de son épouse, avoir remarqué qu’une des chaises avait perdu un embout de pied. L’énigme était résolue et le diagnostic de la mystérieuse lésion noire posée.

Cas 2

Motif de la consultation. Nourrisson de 45 jours, adressé en consultation pour une « tache blanche du palais ».

Histoire de la maladie. Les parents du nourrisson décrivaient une « tache blanche » palatine présente depuis la naissance, mais qui les inquiète du fait de sa persistance.

Interrogatoire. Le nourrisson était né à terme. Il ne présentait pas d’antécédent médical. Les parents ne décrivaient pas de changement de comportement ou de gêne lors de l’alimentation.

Examen clinique. On…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Dermatologie buccale

Maladies héréditaires et lésions blanches

Cas 1 Motif de la consultation. Patiente de 22 ans venue pour un examen dans le cadre d’une suspicion de...
Dermatologie buccale

Des papules sur la muqueuse jugale

CAS 1 Motif de la consultation Patiente de 32 ans venue consulter pour la découverte fortuite de « taches » jaunes dans...
Dermatologie buccale

Chéilites exfoliatives chroniques

Les chéilites exfoliatives sont un motif de consultation en raison de leur caractère affichant, plus ou moins douloureux. Ce sont...
Dermatologie buccale

Méfiez-vous des kératoses idiopathiques !

Cas 1 Motif de la consultation. Patiente de 31 ans venue consulter après la découverte, lors de soins d’hygiène bucco-dentaire, d’une...
Dermatologie buccale

Lésions lichénoïdes induites

Les lésions lichénoïdes induites sont des lésions qui simulent, sur le plan clinique ou histopathologique, un lichen plan, mais qui...
Dermatologie buccale

Pour les lèvres : maîtriser la technique d’injection

Certaines patientes souhaitent donner un peu plus de volume à leurs lèvres ou effacer les rides d’amertume en réalisant des...