Échecs implantaires en prothèse fixée : les facteurs prothétiques

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°4 - 15 septembre 2020

9. Implant déposé avec reste de ciment (courtoisie Dr Manuel Hautefaye).

Information dentaire
  1. Quelle connectique implantaire est la plus favorable ?
  2. Le design prothétique influence-t-il le succès implantaire ?
  3. Existe-t-il des réglages occlusaux spécifiques en prothèse sur implant ?

Albrektsson et coll. ont décrit en 1986 les critères définissants l’échec implantaire : mobilité, perte osseuse verticale excédant 1,5 mm la première année suivant la mise en charge ou excédant 0,2 mm par an, signes et symptômes persistants et/ou réversibles tels que douleur, infection ou paresthésie. Ainsi, le taux de succès semble supérieur ou égal à 85 % à cinq ans et supérieur ou égal à 80 % à dix ans [1].

La préservation de l’ostéointégration dépend de la santé des tissus péri-implantaires mais aussi du contrôle des forces occlusales (fig. 1) [2].

D’après la récente classification de Chicago (2017) des maladies parodontales et péri-implantaires, la péri-implantite est définie comme une pathologie induite par un biofilm dysbiotique, et caractérisée par une inflammation de la muqueuse péri-implantaire et par une perte progressive du support osseux. C’est donc un processus inflammatoire le plus souvent lent et irréversible qui atteint les tissus mous et durs péri-implantaires [3]. L’étude menée par Mombelli et coll. en 2012 montre que 20 % des patients chez qui il a été posé des implants et 10 % des implants posés déclareront une péri-implantite dans les cinq à dix ans après la pose (fig. 2) [4].

La prothèse peut être à l’origine de l’échec implantaire à divers moments de la chaîne d’élaboration : lors de sa conception (type de connectique, profil d’émergence, hauteur et nature du pilier), de son assemblage (prothèse vissée ou scellée) ou au moment du réglage de l’occlusion (lié à l’absence de ligament).

Risques liés à la conception de la prothèse

Type de connectique et pilier

Implant à connexion interne/externe

Au niveau d’un implant atteint de péri-implantite, la densité la plus importante de bactéries se trouve au niveau de la jonction pilier-implant [5]. La colonisation bactérienne de cette connectique se fait lors des manipulations…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Intérêts et faisabilité des réhabilitations par CFAO chez les patients pris en charge sous anesthésie générale : à propos de trois cas

Le plateau technique particulier de l’anesthésie générale soumet le praticien à certains obstacles pour la réalisation des étapes prothétiques conventionnelles....
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation esthétique et fonctionnelle d’un patient atteint de microdontie d’origine génétique : une approche pluridisciplinaire

Ce cas clinique présente la prise en charge d’un patient âgé de 33 ans avec une microdontie généralisée d’origine génétique des...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Évaluation in vitro de quatre scanners intra-oraux en prothèse implantaire plurale chez l’édenté partiel et chez l’édenté total

L’empreinte optique intra-orale, qui peut être considérée comme le premier maillon de la chaîne numérique de conception et fabrication assistées...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Mise en place de l’enseignement de l’empreinte optique et de la CFAO en formation initiale

Contexte Lire les informations sur une tablette, se réunir par visioconférence, réserver son billet de train par téléphone, faire sa...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Protocole de double mise en charge immédiate avec guide chirurgical de premier forage : à propos d’un cas clinique

La réhabilitation fonctionnelle et esthétique d’un patient totalement édenté par une double mise en charge immédiate constitue une des réhabilitations...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Enregistrement et transfert de la forme du berceau gingival dans les édentements du secteur antérieur

La réhabilitation implanto-prothétique du secteur esthétique est un défi permanent pour le praticien. En effet, l’ostéointégration et la survie d’un...