Éclaircissement externe et collage des restaurations partielles

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°43 - 13 décembre 2023 (page 16-21)
Information dentaire
Certaines situations cliniques imposent la combinaison de l’éclaircissement dentaire et de thérapeutiques esthétiques complémentaires, telles que le remplacement des anciennes restaurations ou la réalisation de facettes afin de restaurer les défauts esthétiques. Cependant, le collage aux structures dentaires immédiatement après éclaircissement présente une force d’adhésion réduite par rapport aux structures non éclaircies. Il a été rapporté que cette réduction d’adhésion était liée à la présence de peroxyde résiduel qui inhibe l’infiltration et la polymérisation de la résine de collage [1].

Face à la demande esthétique croissante des patients en quête d’un sourire attractif – synonyme d’une bonne intégration psychosociale –, la réflexion du praticien doit se faire dans l’optique d’une préservation tissulaire maximale, en proposant les thérapeutiques les moins mutilantes, dans le cadre du respect du gradient thérapeutique décrit par Tirlet et Attal [2] (fig. 1).

La couleur naturelle de la dent peut être modifiée par des dyschromies intrinsèques et/ou extrinsèques. En fonction de l’étiologie de ces dyschromies, leur traitement peut faire appel aux techniques d’éclaircissement, dont le principe repose sur une action oxydative. Cette dernière entraîne la destruction des doubles liaisons des chromophores (pigments) responsables de la coloration.

Le collage repose sur le principe d’adhésion, définie comme l’ensemble des interactions physicochimiques qui permettent de lier intimement deux matériaux différents.

Dans certaines situations cliniques, et afin de favoriser le résultat esthétique, l’éclaircissement externe peut être combiné avec d’autres thérapeutiques, comme une restauration partielle collée. Néanmoins, le collage de restaurations partielles à l’émail éclairci présente certaines particularités.

Le but de cet article est d’analyser, à travers une revue de la littérature, les effets de l’éclaircissement sur les structures dentaires, ses effets sur le collage aux structures éclaircies et, enfin, l’optimisation du collage des restaurations partielles à ces structures.

Effets de l’éclaircissement sur l’émail et la dentine

Il existe une controverse sur les effets de l’éclaircissement dentaire sur les propriétés physiques de l’émail et la dentine [3].

En effet, plusieurs études ont discuté les effets de l’éclaircissement sur la morphologie, la texture et l’état de surface de l’émail, qui se manifeste par la perte de sa forme…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique Médecine

Article réservé à nos abonnés Les hypominéralisations molaires incisives (MIH) – Partie 1 : mieux les connaître

Introduction Par leur fonction, les assistant(e)s dentaires peuvent être sollicité(e)s pour répondre à des questions en dehors du cabinet dentaire,...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Les reconstitutions corono-radiculaires à quatre mains

Il existe deux types de reconstitutions en fonction des situations : Les reconstitutions par matériaux insérés en phase plastique (RMIPP), dites...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Réalisation d’un inlay-core en PEEK : une nouvelle indication pour ce matériau

Les progrès de la science des matériaux ont conduit à l’introduction des Polyarylethercétone(PAEK) , une famille de polymères thermoplastiques de...