Covid-19 : Biologie, transmission, exposition, protection et précautions en prothèse dentaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°20 - 20 mai 2020
Information dentaire

La réouverture des cabinets dentaires, possible depuis le 11 mai, nécessite le respect de recommandations pour protéger soignants comme patients. Pour mieux les comprendre, retour sur le mode de fonctionnement du virus et focus sur l’implication en odontologie, plus particulièrement dans le domaine de la prothèse.

Les premières épidémies sont d’apparition récen-tes dans l’histoire de l’humanité. Du temps des chasseurs-cueilleurs, les Hommes vivaient en petits groupes mobiles, ne se croisant que très rarement, ce qui rendait difficile toute transmission de maladie contagieuse.

L’apparition de l’agriculture, et surtout de l’élevage lors de la « révolution néolithique », a changé la donne pour deux raisons : désormais les Hommes se rassemblaient en groupes de plus en plus grands et sédentaires dans des villages ou des cités facilitant la transmission de maladies. Surtout, ils vivent au contact quotidien d’animaux pouvant transmettre les virus responsables des grandes maladies nouvelles.

Parmi les plus grandes épidémies de l’histoire de l’humanité, on compte : la peste d’Athènes au Ve siècle avant Jésus-Christ, répertoriée comme la première pandémie de l’histoire, la peste Antonine qui frappa l’Empire Romain et fit 10 millions de morts, la peste noire du XIVe siècle qui engendra une perte humaine estimée à 25 millions de personnes, les multiples pandémies du choléra qui est devenu de nos jours endémique dans certains pays, la grippe « espagnole » de 1918 qui fit des ravages à la fin de la Première Guerre mondiale, touchant le tiers de la population mondiale, et, même si le nombre de victimes est moins important, la pandémie de coronavirus 2019 (Covid-19)…

En raison de cette pandémie, environ la moitié de la population mondiale s’est retrouvée « confinée », les habitants priés de rester chez eux, comme en quarantaine. La mise en quarantaine est une pratique relativement récente. On en trouve la première trace formelle en France au XIVe siècle où il était interdit aux lépreux d’entrer dans les villes. En 1720, la Provence est placée en quarantaine pendant deux ans afin d’empêcher l’épidémie de peste, qui a commencé à Marseille, de se propager dans tout le pays. La peste fera 120 000…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Une prothèse d’usage identique à sa prothèse provisoire grâce aux empreintes optiques

Principe Une empreinte numérique est une succession de photos faites par un scanner intra-oral. Un logiciel, fourni avec la caméra,...
Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés Gestion de la dimension verticale en prothèse amovible complète

La détermination de la dimension verticale d’occlusion (DVO) est une étape importante et complexe du traitement de l’édenté total [1]....
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Les dimensions verticales : données actuelles

La dimension verticale d’occlusion (DVO) est souvent évoquée comme étant une problématique centrale de nos reconstructions prothétiques. En effet, nous...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Utilisation d’un scanner intra-oral et d’un processus digital pour la réalisation d’une PAP

Cas clinique La patiente est âgée de 56 ans, présente une édentation Kennedy classe II div 1 à la mandibule...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Édentement unitaire antérieur : avec ou sans implant

Responsable scientifique : Mathilde Jalladaud Conférenciers : Myriam Dib, Matthias Kern, Ardnt Happe Adrien Marinetti   Durant son intervention, le Dr...
ODF Prothèse

Article réservé à nos abonnés Traitement orthodontique et prothétique d’une agénésie des incisives latérales supérieures chez un adolescent

L’agénésie des incisives latérales représente environ 20 % des agénésies [1], et est souvent bilatérale. L’absence des incisives latérales maxillaires peut...