Décompensation d’une classe II.1 par mini-plaques vissées

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°2 - 15 avril 2020 (page 48-51)

Fig. 3 - Radiographie panoramique initiale.

Information dentaire
1er lauréat du 4e Grand Prix de l'Orthodontiste avec Orthoplus - catégorie étudiants.

Examen clinique (fig. 1 à 7)

La patiente âgée de 16 ans et 2 mois, sans antécédent médical ni chirurgical, se présente dans le service d’orthopédie dento-faciale de l’hôpital Bretonneau pour un motif esthétique. Elle trouve ses dents trop en avant.

Son visage de face est équilibré et symétrique ; en revanche, au niveau de son profil elle présente une rétromandibulie avec un sillon labio-mentonnier marqué.

Sur le plan dentaire, elle présente une classe II d’Angle complète, une supraclusion de 4 mm et un surplomb de 6 mm ne correspondant pas au décalage de classe II molaire.

À la vue de l’examen radiographique, elle est au stade CS6 d’après la méthode de maturation vertébrale de Baccetti [1]. Elle présente une classe II squelettique de Ballard par rétrognathie mandibulaire avec un ANB de 9° et un AoBo de 9 mm sur un schéma facial normo-divergent. L’incisive mandibulaire est vestibulo-versée (IMPA = 114°). Le maxillaire est bien positionné. Elle présente de plus une dysharmonie dento-dentaire (DDD) antérieure par excès mandibulaire.

Objectifs

Le traitement de compromis n’étant pas une option chez cette patiente de 16 ans, nous proposons de réaliser un traitement orthodontico-chirurgical avec ostéotomie d’avancée mandibulaire après repositionnement de l’incisive inférieure.

Phases thérapeutiques (fig. 8 à 19)

Nous équipons la patiente avec un appareil multi-attaches (.022 x .028 inch pré-informé Roth) mais nous n’avons pas activé l’arcade mandibulaire. La patiente est adressée au chirurgien maxillo-facial (Dr Gonzague Deffrennes, hôpital Beaujon) qui réalise l’avulsion des troisièmes molaires et la pose de plaques vissées avec émergence entre les premières et deuxièmes molaires mandibulaires dans l’axe des brackets (fig. 9). Étant donné l’absence d’encombrement au niveau incisif mandibulaire, nous pouvons rapidement…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Un challenge pluri-disciplinaire : à propos d’un cas ortho-paro-occlusodontique

Présentation du cas (fig. 1 à 9) Madame J, âgée de 49 ans, nous est adressée par son occlusodontiste pour...
ODF

Article réservé à nos abonnés Apport du Digital Smile Design dans l’analyse esthétique interdisciplinaire

L’esthétique est devenue un objectif prioritaire du traitement d’orthodontie. C’est le motif de consultation principal de nos patients dont les...
ODF

Article réservé à nos abonnés Déplacements dentaires à l’aide de gouttières orthodontiques thermoformées “in office”

Présentation du cas clinique (fig. 1 à 3) Le patient, âgé de 58 ans, présente un encombrement dentaire mandibulaire de 5 mm dans...
ODF

Article réservé à nos abonnés Conception et fabrication « in office » des gouttières orthodontiques thermoformées à l’aide du logiciel 3Shape Clear Aligner Studio

Cette technique de déplacement fondée sur set-up a été initiée par le Dr Harold Kesling en 1945. Les dents étaient segmentées...
ODF

Article réservé à nos abonnés Parcours

Comment êtes-vous devenu chirurgien-dentiste puis orthodontiste ? Je suis devenu chirurgien-dentiste un peu par hasard. En fait, c’est un choix...
ODF

Article réservé à nos abonnés Modifications dento-alvéolaires transversales maxillaires lors d’un traitement orthodontique multi-attaches sans extraction : étude rétrospective utilisant le CBCT

Sept mesures ont été réalisées pour quantifier le déplacement dentaire et les modifications alvéolaires (fig. 1 et 2). de chaque côté : –...