Donnons une chance à nos restaurations directes en composite !

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°15 - 13 avril 2022 (page 18-27)
Information dentaire

Les restaurations directes à l’aide de résines composites représentent une option thérapeutique pour la réhabilitation fonctionnelle et esthétique du secteur antérieur.

Les résines composites présentent des propriétés mécaniques et optiques inférieures à celles des céramiques. Elles sont également sujettes à un vieillissement plus rapide. Cependant, les restaurations directes restent des alliées précieuses de nos réhabilitations esthétiques, surtout chez les patients sensibles au concept de préservation tissulaire.

La dentisterie minimalement invasive au service de l’esthétique

Les moyens d’interception et de prévention de la maladie carieuse, ainsi que le meilleur contrôle des pathologies parodontales, ont contribué à prolonger la durée de vie de la denture. Les patients aspirent désormais à préserver leurs organes dentaires le plus longtemps possible et ils deviennent de plus en plus sensibles aux thématiques de l’économie tissulaire et du gradient thérapeutique [1]. L’avènement de nouveaux matériaux et techniques de collage a changé le visage de la dentisterie, permettant aux praticiens de rétablir les volumes dentaires par des procédures minimalement invasives et esthétiques [2].

Les techniques contemporaines de stratification permettent de réhabiliter la fonction et l’esthétique de façon satisfaisante, tout en étant peu invasives. Ces procédures offrent aussi l’avantage d’être plus rapides et moins coûteuses que les réhabilitations indirectes en céramique. Et bien que les résines composites se soient montrées décevantes à leur apparition dans les années 70, elles ont été constamment améliorées jusqu’à nos jours. Ainsi, leurs propriétés physiques et esthétiques permettent désormais d’atteindre des résultats immédiats et satisfaisants, y compris pour les patients les plus exigeants.

En contrepartie, les facettes en céramique – jugées comme ayant globalement un taux de survie et un rendu esthétique supérieurs – impliquent une préparation dentaire légèrement plus invasive ; leur mise en place est aussi plus longue et coûteuse pour le patient.

Il faut admettre que les propriétés mécaniques et optiques et la biocompatibilité des résines composites, ainsi que le taux de survie des restaurations directes, restent à ce jour inférieurs à ceux des céramiques. Cependant, il serait dommage de les exclure de notre arsenal thérapeutique sur la base de ce seul argument. De plus, leur adoption laisse…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique

Article réservé à nos abonnés Évolutions dans le traitement des pertes de substance majeures des dents du secteur postérieur

En dentisterie restauratrice, la tendance actuelle est, dans la mesure du possible, de « copier la dent naturelle grâce aux restaurations...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Reconstructions esthétiques unitaires périphériques des dents antérieures : les céramiques d’hier et d’aujourd’hui

La reconstruction des dents antérieures délabrées fait depuis bien longtemps appel à la céramique. En effet, avant même les années...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Composites stratifiés et composites injectés : deux philosophies complémentaires

L’injection de composite est une nouvelle approche en restauration directe permise par l’évolution des matériaux. Elle vient compléter l’arsenal thérapeutique...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Fermeture de triangles noirs par résine composite en technique directe

Si les techniques de reconstruction papillaire présentent des résultats non prédictibles, les facettes céramiques peuvent être une réponse fiable au...
CFAO Esthétique

Article réservé à nos abonnés La mise en esthétique immédiate 100 % numérique

Il est souvent difficile d’intégrer une mise en charge immédiate au laboratoire. En effet, ce travail est particulièrement chronophage. Il...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Opération infiltration : les fêlures de l’émail

Contexte En 2008, l’American Association of Endodontists (AAE) publie une classification des fractures longitudinales dentaires appelée « cracked teeth » et en...