Etapes chirurgicales : explorations préalables et chirurgie implantaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°2 - 15 avril 2017 (page 117-123)
Information dentaire
Quelles sont les explorations préalables à appréhender ?
Comment envisager la chirurgie implantaire ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de la technique ?

La prothèse complète bimaxillaire muco-portée n’autorise pas une mastication aussi efficace qu’en denture naturelle. La fonction d’incision est contre-indiquée et la mastication d’aliments mous, collants ou au contraire très durs se révèle difficile. Cet inconfort peut perturber la vie sociale et engendrer un certain sentiment d’insécurité par rapport à la prothèse. L’édenté total appareillé ne retrouve que 30 % de l’efficacité masticatoire du denté.
La proposition de stabiliser la prothèse par des implants afin d’effacer ces inconvénients emporte l’adhésion du patient. D’autant que l’encombrement palatin sera réduit, permettant ainsi une meilleure gustation [1, 3]. Les implants seront ainsi un auxiliaire précieux au service de la prothèse.
La conception préalablement établie de la prothèse guide l’ensemble de notre proposition implantaire. Les implants devront s’inscrire dans le volume osseux et émerger au niveau de la face occlusale des dents. Les mauvaises positions des implants imposeraient des dessins prothétiques compensant ces imprécisions et risqueraient de provoquer des complications ultérieures tant biologiques que mécaniques.
L’absence de repères interarcades et les contraintes évoquées orientent notre choix vers une chirurgie guidée : d’autant plus que les guides implantaires actuels répondent aux exigences de précision de positionnement des implants et assurent une qualité des traitements [2, 3 et 4].

Explorations préalables

Aucune contre-indication médicale à la réalisation de la chirurgie n’est relevée lors de l’anamnèse précédemment établie. L’examen clinique local largement documenté lors de la réalisation de la prothèse muco-portée est favorable. Le volume de la gencive attachée autorise une chirurgie transmuqueuse.
Cette chirurgie sans lambeau a l’avantage de diminuer les suites postopératoires et la durée de l’intervention.
Le recueil des données utiles au diagnostic…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche thérapeutique minimalement invasive chez l’adolescent : gestion de l’incisive latérale

L’agénésie est l’une des anomalies dentaires les plus couramment rencontrées avec une prévalence de 1,6 % à 9,6 % selon les études...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Coiffes télescopes dento-portées en polymère thermoplastique. Réflexions thérapeutiques autour d’un cas clinique

Un patient de 81 ans se présente en consultation dans le cadre d’une demande de réhabilitation prothétique mandibulaire. L’anamnèse indique...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse sur implant : mise en charge immédiate

Force est de constater que la réussite du traitement dépendra du sérieux de la mise en œuvre des étapes pré-prothétiques...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Praticien-prothésiste, le duo gagnant au service du patient édenté. Présentation du concept Aera Smile

Féru de lectures sur la prothèse dentaire et assidu à de nombreuses formations continues, Philippe Pisseloup a occupé son exercice...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le système BDT. Version ibérique

Le système BDT (Burnout Denture Tooth Technique) compte chaque jour davantage d’utilisateurs du fait de la simplicité de son protocole,...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche de prothèse partielle sur obturateur. La prothèse au quotidien

Si l’on devait définir de façon simple et concise la prothèse maxillo-faciale au laboratoire en comparaison avec la prothèse amovible...